Cet article date de plus de six ans.

Les 16 ministres candidats ont connu des fortunes diverses

Seize ministres se présentaient lors du premier tour des élections municipales ce dimanche. Si certains ont connu un succès facile, d'autres se retrouvent, à l'image du PS, en difficulté avant le second tour.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Maxppp)

Leurs candidatures étaient à suivre pour ce premier tour des élections municipales dimanche. Seize membres du gouvernement se présentaient dans différentes communes et ont connu des fortunes diverses.

Les ministres élus dès le premier tour


La liste sur laquelle figure Laurent Fabius au Grand-Quevilly, en Seine-et-Marne, l'a emporté facilement dès le premier tour avec 76% des voix. A Argenton-sur-Creuse, dans l'Indre, la liste PS avec Michel Sapin (Travail) est aussi élue dès le premier tour.

Les ministres en difficulté


Avec 25% des voix dans le stratégique troisième secteur de Marseille, Marie-Arlette Carlotti est écrasée par son rival. La ministre déléguée aux Personnes handicapées est largement devancée par le candidat UMP-UDI, Bruno Gilles (41,5%). Le second tour sera très compliqué pour elle.

Autre ministre en difficulté, Pierre Moscovici, dont la liste PS à Montbéliard, dans le Doubs, est, elle aussi, largement devancée par l'UMP (41,3 contre 24,4%). Le ministre de l'Agroalimentaire, Guillaume Garot, qui siège sur la liste du maire sortant de Laval, Jean-Christophe Boyer, est lui aussi en ballottage défavorable.

Les ministres qui conservent une chance au second tour


Tête de liste à Boulogne-sur-mer, le ministre des Transports, Frédéric Cuvillier, qui avait été élu dès le premier tour en 2008, a cette fois été mis en ballottage. Il conserve toutefois ses chances au second.

Quant à la ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, présente sur la liste PS à Metz, elle a aussi une petite chance de gagner au second tour, dans une triangulaire serrée avec l'UMP et le FN.

Enfin, au Mans, Stéphane Le Foll (Agriculture), paraît en mesure de l'emporter, lui aussi dans une triangulaire. La ministre des Sports, Valérie Fourneyron, est elle en ballotage à Rouen. En deuxième position sur la liste PS, une victoire dépendra du nombre de maintien au second tour. Il sont quatre à pouvoir le faire.

Les résultats des listes où figurent Manuel Valls (Evry), François Lamy (Palaiseau), Benoît Hamon (Trappes), Pascal Canfin, Yamina Benguigui, Cécile Duflot (Paris), n'étaient pas encore connus dimanche à 23h30.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.