Législatives: un candidat UMP contre Nicolas Dupont-Aignan

L'UMP a décidé de présenter un candidat contre le souverainiste Nicolas Dupont-Aignan. Après avoir recueilli 1,8% des voix au premier tour de la présidentielle, celui-ci n'avait pas appelé à voter Nicolas Sarkozy au second tour.

Nicolas Dupont-Aignan
Nicolas Dupont-Aignan (AFP)

L'UMP a décidé de présenter un candidat contre le souverainiste Nicolas Dupont-Aignan. Après avoir recueilli 1,8% des voix au premier tour de la présidentielle, celui-ci n'avait pas appelé à voter Nicolas Sarkozy au second tour.

L'UMP a investi vendredi 17 mai le maire de Brunoy et ancien sénateur Laurent Béteille, 64 ans dans la 8e circonscription de l'Essonne où l'ex-candidat souverainiste à la présidentielle, Nicolas Dupont-Aignan, est candidat à sa succession.

Dupont-Aignan n'avait pas appelé à voter Sarkozy au 2e tour de la présidentielle

L'UMP, qui avait "réservé" en janvier cette circonscription, avait fait savoir ces dernières semaines qu'elle présenterait un candidat face à M. Dupont-Aignan.

Le candidat souverainiste à la présidentielle, qui a recueilli 1,8% des suffrages au premier tour, n'avait pas appelé à voter Nicolas Sarkozy (ni François Hollande d'ailleurs) au second tour.

Il présente 320 candidats de son mouvement, Debout la République, aux législatives, et se représente lui-même dans la circonscription où il est constamment réélu depuis 1997.

Pas de candidat à Neuilly contre le divers-droite Fromantin

En revanche, dans la 6e des Hauts-de-Seine, l'ancienne circonscription de M. Sarkozy, le parti de Jean-François Copé s'est abstenu de présenter un candidat face à Jean-Christophe Fromantin (DVD).

Ce dernier s'était emparé de la mairie de Neuilly-sur-Seine en 2008 avant d'être élu sans difficulté en 2011 dans le canton de Neuilly-nord face à la candidate officielle de l'UMP.