VIDEO. Législative dans le Doubs : l'UMP divisée

Nicolas Sarkozy n'a pas été suivi par son parti sur les consignes données aux électeurs UMP avant le second tour de la législative partielle dans le Doubs. France 2 revient sur la fracture au sein de la droite.

FRANCE 2

Le verdict est tombé hier soir, mardi 3 février, à l'issue du bureau politique de l'UMP. La réunion a duré deux heures. Son verdict : pour le second tour de la législative partielle dans le Doubs, dimanche 8 février, qui opposera PS et FN, l'UMP préconise à ses partisans de voter blanc ou de s'abstenir.

La ligne défendue par Nicolas Sarkozy n'a donc pas été retenue. L'ancien chef de l’État, mis en minorité par les siens, prônait un discours plus offensif contre le FN et plus proche de celui d'Alain Juppé, qui déclarait préférer voter socialiste.

Face au FN, deux courants

C'est donc la ligne dure qui l'a emporté à droite. Face aux FN, deux courants divergents apparaissent. Les proches du président de l'UMP refusent de parler d'échec, mais ce mercredi, le parti de droite semble fracturé. Gérard Larcher, président du Sénat, a encore lâché ce matin à RTL : "Je ferais barrage au Front national, dont je voterais Barbier. C'est clair dans mon esprit". Reste à savoir ce que feront les électeurs dimanche.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le siège de l\'UMP, à Paris, le 27 mai 2014.
Le siège de l'UMP, à Paris, le 27 mai 2014. (VALENTINA CAMOZZA / CITIZENSIDE.COM / AFP)