Le succès d'Europe Ecologie

Avec ses quelque 14-15 % des voix, la liste de Daniel Cohn-Bendit, Eva Joly et José Bové peut crier victoire

Daniel Cohn-Bendit (liste Europe Ecologie)
Daniel Cohn-Bendit (liste Europe Ecologie) (© France)
Avec ses quelque 14-15 % des voix, la liste de Daniel Cohn-Bendit, Eva Joly et José Bové peut crier victoireAvec ses quelque 14-15 % des voix, la liste de Daniel Cohn-Bendit, Eva Joly et José Bové peut crier victoire

Le pari des fameux "10 plus X" pronostiqués par M. Cohn-Bendit qui avait déjà mené les Verts en 1999 (9,72%), est gagné.

En 2004, les Verts avaient obtenu moins de 8%. A la précédente présidentielle, les Verts avaient connu un score de 1,5% et 5,25% en 2002.

Pour Philippe Raynaud, professeur de Sciences politiques à l'université Paris-II Panthéon-Assas, "la récupération de José Bové est une belle opération" car l'altermondialiste "a chassé sur les terres du NPA" d'Olivier Besancenot pendant que M. Cohn-Bendit, qui est "objectivement beaucoup plus à droite que les Verts français habituels", a "chassé sur celles de Bayrou".

Au départ improbable, "cet attelage ayant tenu dans la cohérence jusqu'à la fin, l'électorat s'est dit que si des personnes aussi diverses arrivaient à s'entendre tout au long d'une campagne c'est qu'elles étaient rassemblées par un contenu, ce qui a été perçu comme efficace par les électeurs", selon M. Rozès.

Ce résultat doit également permettre aux écologistes de bien se positionner pour les régionales prévues en 2010. Un avertissement pour le PS qui aurait été distancé dans deux circonscriptions (Ile-de-France et Sud-est), selon les estimations France 2.