Cet article date de plus d'onze ans.

"Le retrait de la nationalité française, ça a été l'arme avec laquelle le maréchal Pétain a fait peur à tous les gens"

C'est ce qu'a affirmé Jean-Luc Mélenchon (Parti de gauche) jeudi après les propos de Brice Hortefeux sur son intention de modifier le code de la nationalité."Jamais il ne faut toucher au code de la nationalité au nom des délits", a-t-il ajouté.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Melenchon en mai 09 (AFP)

C'est ce qu'a affirmé Jean-Luc Mélenchon (Parti de gauche) jeudi après les propos de Brice Hortefeux sur son intention de modifier le code de la nationalité.

"Jamais il ne faut toucher au code de la nationalité au nom des délits", a-t-il ajouté.

"Quelqu'un qui est français est français. Il commet un délit, il va en taule. On ne lui enlève pas en plus la carte d'identité. Pas touche à ça ! La République est une et indivisible", juge aussi M. Mélenchon.

Brice Hortefeux avait annoncé mercredi son intention de "faire évoluer le droit" pour lutter contre la "polygamie de fait" et d'"adapter" celui de la nationalité, afin qu'un naturalisé devenant polygame perde sa nationalité française.

De son côté, le ministre de l'Immigration, Eric Besson , a estimé jeudi qu'on pouvait "faire évoluer le droit" pour faciliter la déchéance de la nationalité en cas de polygamie, en soulignant toutefois qu'il s'agissait d'un sujet "juridiquement sensible".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.