Cet article date de plus de dix ans.

Le retour du député socialiste Patrick Roy dans l'hémicycle a été un des temps forts des questions au gouvernement

Patrick Roy (PS, Nord), qui avait frôlé la mort à la fin de l'année dernière en raison d'un cancer du pancréas, a été salué parune standing ovation de tous les députés après qu'il a dit: ""Je vous aime tous. La vie est belle".
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Patrick Roy remerciant l'ensemble des députés que le salue debout (15/3/2011) (AFP/)
Patrick Roy (PS, Nord), qui avait frôlé la mort à la fin de l'année dernière en raison d'un cancer du pancréas, a été salué par

une standing ovation de tous les députés après qu'il a dit: ""Je vous aime tous. La vie est belle".

Le 17 décembre, le député-maire de Denain avait organisé une réunion publique pour annoncer à ses administrés que les médecins lui donnaient "quelques semaines, voire quelques jours à vivre". Mais un nouveau traitement, une autre forme de chimiothérapie et une nouvelle molécule ont permis à l'élu du Nord, bien qu'affaibli, de tenir son pari d'être présent dans l'hémicycle de l'Assemblée nationale le 15 mars.

Réputé comme un député pugnace lors des séances de questions au gouvernement, il est intervenu mardi en interrogeant le ministre de la Culture puis a remercié tous ceux qui lui ont rendu visite à l'hôpital Georges Pompidou à Paris, qu'il s'agisse d'élus et de dirigeants du PS ou de collègues d'autres groupes, comme le président de l'Assemblée, Bernard Accoyer (UMP). Le Premier ministre, François Fillon, l'a appelé au téléphone, de même que le président du MoDem, François Bayrou.

Affaibli, souriant, vétu d'un rouge éclatant, il a terminé son discours en affirmant, au bord des larmes: "Je vous aime tous. La vie est belle", a-t-il lancé en se disant fier d'appartenir à "cette belle démocratie française". Tous les députés, debouts, l'ont alors applaudi.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.