Cet article date de plus d'un an.

"Le Quai d'Orsay disparaît petit à petit" : un appel à la grève au ministère des Affaires étrangères prévu le 2 juin

Les syndicats expriment leur "malaise" face à une "avalanche de réformes", particulièrement celle mettant fin au corps diplomatique français.

Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Le siège du ministère des Affaires étrangères, à Paris, le 20 février 2022. (BENJAMIN POLGE / HANS LUCAS / AFP)

Le corps diploma... tique. Plusieurs syndicats du ministère des Affaires étrangères ont lancé, jeudi 19 mai, un appel à la grève pour le 2 juin prochain. Un événement rarissime au sein du Quai d'Orsay pour exprimer leur "malaise" face à une "avalanche de réformes", particulièrement celle mettant fin au corps diplomatique français.

Il s'agit du deuxième mouvement de grève dans l'histoire du ministère, le premier ayant eu lieu en 2003 pour des questions d'indemnités, relève Olivier da Silva, responsable du syndicat CFTC. Preuve selon lui "du véritable malaise dans une maison qui n'a pourtant pas une tradition frondeuse".

"Le quai d'Orsay disparaît petit à petit", s'inquiètent les six syndicats ainsi qu'un collectif de 400 jeunes diplomates, en dénonçant notamment la réforme actant la fin des diplomates de carrière, la réduction des activités consulaires et les suppressions de poste.

"Ces mesures démantelant notre outil diplomatique sont un non-sens au moment où la guerre vient de faire son retour en Europe."

Les syndicats

dans leur préavis de grève

La réforme la plus controversée concerne la "mise en extinction" progressive d'ici à 2023 des deux corps historiques de la diplomatie française, ministres plénipotentiaires et conseillers des affaires étrangères. Les diplomates concernés – quelque 700 personnes – sont appelés à rejoindre un nouveau corps des "administrateurs de l'Etat".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.