Le président sortant de Languedoc Roussillon a déclaré dimanche soir qu'il tendrait la main à Mme Mandroux

Georges Frêche (DVG) a estimé tout d'abord qu'"au niveau national c'est une victoire des présidents de régions" qui "tirent leur épingle du jeu".La secrétaire nationale du PS Martine "Aubry n'y est pour rien", a-t-il ajouté. "Sa candidate fait 6%. C'est un désaveu cinglant de la direction nationale du PS".

Georges Frêche
Georges Frêche

Georges Frêche (DVG) a estimé tout d'abord qu'"au niveau national c'est une victoire des présidents de régions" qui "tirent leur épingle du jeu".

La secrétaire nationale du PS Martine "Aubry n'y est pour rien", a-t-il ajouté. "Sa candidate fait 6%. C'est un désaveu cinglant de la direction nationale du PS".

Il a ensuite annoncé qu'il tendrait la main à la liste PS d'Hélène Mandroux, indiquant qu'il était prêt à la sur sa liste pour le second tour, de même que les deux listes écologistes.

"Je suis pour la paix des braves. Je suis socialiste et je mourrai socialiste", a-t-il conclu sur France 2.

La liste de Georges Frêche, président sortant controversé en Languedoc Roussillon est la seule de gauche en position à se maintenir au second tour des régionales avec 35,2% des voix.