Le Parti socialiste a perdu 10% de ses adhérents en deux ans

Le bureau national des adhésions a fait les comptes début juin.

Des militants socialistes lors d\'un meeting pour les européennes, le 23 mai 2014 à Villeurbanne (Rhône).
Des militants socialistes lors d'un meeting pour les européennes, le 23 mai 2014 à Villeurbanne (Rhône). (NICOLAS LIPONNE / CITIZENSIDE.COM / AFP)

Après l'hémorragie des élus, celle des militants. Entre 2012 et 2014, le Parti socialiste a perdu au moins 10% de ses adhérents, a confié un cadre du PS au Parisien dimanche 15 juin. Le bureau national des adhésions du Parti a fait les comptes au début du mois et constaté que beaucoup de militants n'ont pas renouvelé leur cotisation depuis le 31 décembre 2012.

L'hémorragie est particulièrement marquée dans les fédérations de Paris, du Nord et des Bouches-du-Rhône. "Ce sont les déçus de la politique gouvernementale menée depuis deux ans qui quittent le PS", confie au quotidien Stéphane Bretout, membre du bureau des adhésions. "On nous quitte sans faire véritablement de bruit, sur la pointe des pieds, et ceux qui restent sont les gueulards", observe un autre cadre du parti.

Combien restent-ils de militants dans les rangs du parti ? "C'est le secret le mieux gardé de France", ironise un autre membre de l'appareil. Le nouveau Premier secrétaire, Jean-Christophe Cambadélis, avait avancé le chiffre de 300 000 militants. Un chiffre qui fait doucement rigoler les cadres interrogés par Le Parisien.