Cet article date de plus de neuf ans.

Le Parti communiste réunionnais (PCR) annonce son soutien à François Hollande

Le secrétaire général du Parti communiste réunionnais (PCR) a annoncé, mercredi 28 mars, le soutien de son mouvement à François Hollande au premier tour de la présidentielle. Le candidat socialiste sera en visite sur l'île à partir de samedi.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Elie Hoarau avec Jean-Claude Gayssot, ministre (PC) des transports en 1999 (MP / AFP)

Le secrétaire général du Parti communiste réunionnais (PCR) a annoncé, mercredi 28 mars, le soutien de son mouvement à François Hollande au premier tour de la présidentielle. Le candidat socialiste sera en visite sur l'île à partir de samedi.

"La réponse que nous avons reçue de François Hollande à notre projet de développement est positive et va dans le sens que nous souhaitons". C'est par ces mots qu' Elie Hoarau a offcialisé le soutien du parti communiste réunionnais (PCR) à François Hollande, lors d'un point de presse, mercredi 28 mars à Saint-Denis.

Cette réponse a été remise au secrétaire général du PCR par M. Hollande lors d'une rencontre, lundi à Paris.

"Il faut que M. Hollande soit le futur président de la République", a poursuivi M. Hoarau, en annonçant que le PCR occupera "toute sa place dans sa campagne à La Réunion". Il l'avait déjà soutenu lors des primaires du PS lui permettant d'arriver en tête dans l'île.

Un "accueil chaleureux et massif" lui sera réservé

Un élu du PCR prendra la parole lors de son meeting, samedi 31 mars à Saint-Denis. Arrivé de Mayotte, M. Hollande devrait s'exprimer au Parc des expositions où plus de 6 000 personnes sont attendues.

Le lendemain, il visitera trois communes dont Saint-Louis (sud de l'île), commune dirigée par le PCR, où un "accueil chaleureux et massif" lui sera réservé, a souligné M.Hoarau.

Le PCR avait envoyé son projet à trois candidats de la "future majorité présidentielle", Eva Joly (EELV), Jean-Luc Mélenchon (FG) et M. Hollande : les deux derniers y ont été favorables, la candidate écologiste n'y a pas répondu.

M. Hoarau n'a pas souhaité dire pourquoi le PCR a préféré M. Hollande à M. Mélenchon, soulignant que "ceux qui votent pour Mélenchon apportent également un soutien à notre projet développement de la Réunion".

Dimanche 25 mars, lors du meeting de M. Mélenchon à La Réunion , le député européen communiste Younous Omarjee était présent à son côté. "Il n'y a là rien de répréhensible, M. Mélenchon n'est pas notre adversaire", a dit M. Hoarau.

Soutien à Marie-George Buffet (PCF) en 2007

Dans sa réponse au PCR, dont une copie a été remise à la presse, le député de la Corrèze s'engage à réserver "un nombre important de contrats de génération à l'outre-mer", indiquant que des "actions concrètes" seront menées en faveur de l'emploi dont un "plan de développement de l'économie solidaire".

Le candidat socialiste s'est également engagé à étudier des "projets de transports en commun, en site propre, ferroviaires ou autres", idée chère à Paul Vergès, le président du PCR.

En 2007, le PCR avait soutenu Marie-George Buffet (PCF) au premier tour de la présidentielle. Elle avait obtenu 2,97% des voix contre 46,23% à Ségolène Royal, candidate du Parti socialiste.

En dehors de M. Hollande, Nicolas Sarkozy et François Bayrou doivent se rendre également à La Réunion avant le premier tour. A cette occasion, Francetv2012 "couvrira" ces voyages en partenariat avec Maïté Koda, l'envoyée spéciale de la1ère.fr, site de France Télévisions dédié au réseau outre-mer.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.