Le gouvernement annonce le lancement d'une "contribution climat énergie"

Le ministre de l'Ecologie Philippe Martin a profité des journées d'été d'Europe Ecologie-Les Verts à Marseille pour annoncer le lancement d'une "contribution climat énergie". Une manière pour le gouvernement de répondre aux revendications des écologistes qui attendent toujours la "taxe carbone".

(Maxppp)

Les Verts réclamaient une taxe carbone, le gouvernement leur promet une "contribution climat énergie ". "Sur la fiscalité écologique, je suis venu vous confirmer la décision actée
par le Premier ministre de créer une contribution climat énergie
", a ainsi annoncé jeudi le ministre de l'Ecologie Patrick Martin devant les responsables d'EELV qui l'avaient invité à Marseille pour
leurs journées d'été
. Il n'a cependant pas donné de détails sur cette future mesure.

En mesure longtemps évoquée, jamais adoptée

Cette annonce fait suite à une proposition récente des écologistes à l'Assemblée nationale, qui vise à encourager particuliers et entreprises à adopter des comportements plus "verts " en taxant ceux qui utilisent des énergies polluantes.

Cette idée avait déjà été évoquée par le passé, avant d'être mise en sourdine lors du Grenelle fin 2007, puis de refaire surface en 2009. En 2010, le gouvernement Fillon avait porté un projet en ce sens : il prévoyait une taxe appliquée uniquement aux énergies fossiles (gaz, pétrole, charbon). Le Conseil constitutionnel l'avait finalement annulée avant son entrée en vigueur.

Une manière d'apaiser les tensions

Cette sortie du ministre n'est pas anodine : elle survient après une première année difficile pour les écologistes au sein du gouvernement. La présence de Philippe Martin à Marseille s'expliquait avant tout par une volonté de rassurer les écologistes. Il a ainsi assuré vouloir être "le ministre des actes et du progrès de
notre démarche dans la voie de la transition écologique
".

"La transition écologique n'est pas une option politicienne, c'est une
nécessité politique, ce n'est pas pour complaire à telle ou telle formation
politique."

Philippe Martin s'est également présenté comme "le rempart contre les vieilles lunes des
marchands du temple du productivisme sans entrave, qu'il s'agisse de ceux qui
veulent faire pousser des OGM en plein champ, ou faire du fric-frac dans notre
sous-sol pour extraire des gaz de schistes
". Un nouveau message à destination des écologistes. Lesquels semblent donc plutôt satisfaits, à l'image du chef du groupe EELV au Sénat, Jean-Vincent Placé.