Le deal entre Baroin et les défenseurs des crèches de Noël

Les maires opposés au "vade-mecum de la laïcité" édité par l’AMF ont été reçus hier par le président François Baroin et ils sont sortis avec un accord donnant-donnant.

(Le président de l’AMF s’est engagé à ne pas réclamer de loi pour encadrer les pratiques des maires afin qu’ils respectent une stricte laïcité © MaxPPP)

Pas de loi, pas de bronca. Les leaders de la fronde anti vade-mecum : Philippe Gosselin et Hervé Mariton sont ressortis ravis de leur entretien avec le président de l’Association des maires de France. Ils menaçaient de poursuivre leur combat, 150 parlementaires ont signé leur pétition, pour exiger le retrait de ce texte édité par l’AMF à l’usage des 36 000 maires de France dans lequel il est écrit noir sur blanc que les crèches de Noël dans les lieux publics n’est pas compatible avec la laïcité.

Finalement, les opposants au texte abandonnent leur combat, ils estiment qu’ils ont obtenu gain de cause : François Baroin leur a redit qu’il ne s’agissait que de propositions et qu’elles n’avaient pas de caractère contraignant. Et surtout, c’était leur grande crainte, le président de l’AMF s’est engagé à ne pas réclamer de loi pour encadrer les pratiques des maires afin qu’ils respectent une stricte laïcité.