Cet article date de plus de neuf ans.

Le CSA ne décomptera pas le temps de parole d'Audrey Pulvar

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel ne va pas décompter le temps de parole d'Audrey Pulvar, compagne d'Arnaud Montebourg et journaliste à France 2 et France Inter, a déclaré jeudi à l'AFP son président Michel Boyon.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Audrey Pulvar est chroniqueuse dans "On n'est pas couché" sur France 2 (BERTRAND GUAY / AFP)

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel ne va pas décompter le temps de parole d'Audrey Pulvar, compagne d'Arnaud Montebourg et journaliste à France 2 et France Inter, a déclaré jeudi à l'AFP son président Michel Boyon.

"Mme Pulvar n'étant pas, à ma connaissance, membre d'un parti politique, son temps de parole ne sera pas décompté", a déclaré aujourd'hui Michel Boyon, démentant des informations de presse affirmant que le CSA pourrait prendre en compte le temps de parole de la journaliste en raison de sa relation avec le "troisième homme" de la primaire socialiste, Arnaud Montebourg.

"En revanche, lors de la période électorale présidentielle, toute personne, qu'elle soit politique, journaliste ou artiste, qui prend parti pour un candidat est décomptée en tant que soutien du candidat", a ajouté Michel Boyon.

Le CSA adoptera début 2012 une délibération qui édictera les règles du temps de parole en période électorale officielle, une période dont la date de départ reste à déterminer par le CSA.

La journaliste Audrey Pulvar a déclaré lundi que la percée de son compagnon Arnaud Montebourg lors de la primaire socialiste ne devrait pas "l'empêcher de continuer" de participer à l'émission de divertissement "On n'est pas couché" de Laurent Ruquier sur France 2.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.