Les Républicains apparaissent écartelés entre le mouvement présidentiel et le parti de Marine Le Pen, selon notre sondage

Les personnes sondées par Ipsos Sopra Steria pour franceinfo et "Le Parisien" et "Aujourd'hui en France" estiment à 64% que Les Républicains pourraient tout aussi bien rallier LREM que le RN.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Le premier tour des régionales 2010, le 14 mars, dans un bureau de vote de Pantin, en Seine-Saint-Denis. (Illustration) (CÉCILE QUÉGUINER)

Dans une enquête, Ipsos Sopra Steria pour franceinfo et Le Parisien-Aujourd'hui en France, sur la perception du positionnement politique des Républicains et sur les souhaits d'alliances au second tour des élections régionales, publiée dimanche 15 mai, il ressort que 51% de l'ensemble des personnes interrogées estiment que le parti Les Républicains est proche de LREM, ce chiffre atteint près de 8 personnes sur 10 si on prend les sympathisants LREM et 58% chez les Républicains.

Quant à la proximité perçue des Républicains vis-à-vis du Rassemblement national, une minorité des personnes interrogées dans leur globalité perçoivent cette proximité entre les deux partis, 41% contre 59% qui les trouvent éloignés. C'est le cas aussi chez les proches de LR, avec une petite minorité, 33%, qui estiment que les deux partis sont proches, au contraire des sympathisants RN qui sont 65%, près de deux fois plus, à trouver les deux formations proches.

Des alliances avec la gauche rejetées à 53%

S'agissant des alliances entre LREM et LR au second tour des élections régionales, 52% des sondés y sont favorables, jusqu'à 86% chez les sympathisants LREM et 58% pour les sondés proches de LR. 

Quant à des alliances entre LR et RN, elles sont largement rejetées par les personnes interrogées à 69%, seuls 48% des sympathisants LR y sont favorables contre 57% chez les sondés proches du RN.

Par ailleurs, les sondés sont majoritairement défavorables à des alliances entre LREM et la gauche 53%, mais 74% des proches du parti majoritaire le souhaitent, 71% si l'on ne considère que les sympathisants du PS. 

Si l'on prend maintenant, les questions économiques (aide aux entreprises, la fiscalité) ou la protection sociale, Les Républicains sont considérés comme proches de LREM pour respectivement 50 et 46% des sondés. 71% des sympathisants LREM le pensent contre 46% seulement des Républicains.

LR perçu comme tiraillé entre LREM et RN

Quand on évoque des questions comme l'insécurité, l'immigration, les chiffres sont un peu plus élevés, sur ces sujets régaliens, les sondés estiment respectivement à 54 et 48% que Les Républicains sont proches du RN. Les pourcentages sur ces deux thèmes sont quasiment les mêmes (53 et 44%) si on interroge les sympathisants LR, 58 et 53% pour les proches du Rassemblement national. C'est là que se trouve la difficulté des Républicains dont certains membres semblent être tiraillés entre LREM et le RN, avec des idées proches. Un tiraillement qui se matérialise à l'intérieur même du parti, créant régulièrement des tensions entre les personnalités en vue chez les Républicains qui sont courtisés par LREM et le RN.

Se pose alors la question de la spécificité du parti Les Républicains. Selon 64% des Français, c'est une formation dont la plupart des idées et des dirigeants ont des idées proches soit de LREM, soit du RN. Lesquels dirigeants pourraient rallier ces deux partis. 63% des sympathisants LREM approuvent aussi ce jugement et ils sont 64% chez le RN.

Méthodologie : cette enquête a été réalisée par internet les 10 et 11 mai, sur un échantillon de 985 personnes représentatif de la population françaises âgée de 18 ans et plus.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers La République en marche

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.