De "poufiasse" à la démission : la polémique des tweets insultants d'un porte-parole de LREM en quatre actes

Christophe Castaner aurait évoqué un "vocabulaire de jeune de Montreuil" pour expliquer les propos injurieux de Rayan Nezzar. De quoi relancer la polémique, jusqu'à la démission du jeune porte-parole.

Rayan Nezzar, ex-porte-parole de LREM.
Rayan Nezzar, ex-porte-parole de LREM. (RAYAN NEZZAR / TWITTER)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Les noms d'oiseaux continuent de voler autour de La République en marche. Après la révélation des tweets injurieux de Rayan Nezzar, éphémère porte-parole de LREM, Christophe Castaner a été épinglé pour des propos rapportés sur le "vocabulaire de jeune de Montreuil". De quoi relancer la polémique, jusqu'à la démission du jeune porte-parole. Franceinfo remonte le fil de la polémique.

1Buzzfeed révèle des tweets insultants du nouveau porte-parole de LREM

"Pouffiasse", "va niquer ta mère", "fiotte"... Ces expressions fleuries sont signées Rayan Nezzar, éphémère porte-parole de La République en marche. Le 5 janvier 2018, Buzzfeed a ressorti ces tweets insultants publiés entre 2012 et 2013 alors que le professeur d'économie à l'université Paris-Dauphine était encore étudiant à l'ENA.

Capture d\'écran d\'un ancien message publié sur Twitter par Rayan Nezzar, nouveau porte-parole de La République en marche.
Capture d'écran d'un ancien message publié sur Twitter par Rayan Nezzar, nouveau porte-parole de La République en marche. (CAPTURE D'ECRAN / BUZZFEED)

En novembre 2012, il avait ainsi invité Jean-François Copé à "niquer [sa] mère" car il faisait du "populisme anti-Paris exactement comme Le Pen". La présidente du FN était par ailleurs qualifiée de "pute" dans un autre message datant de la campagne présidentielle de 2012.

Après la publication de l'article de Buzzfeed, l'intéressé a supprimé environ 6 700 messages de son compte Twitter, et a présenté ses excuses, expliquant regretter avoir "tenu des propos irréfléchis" lorsqu'il était étudiant.

2Christophe Castaner aurait évoqué un "vocabulaire de jeune de Montreuil"

L'affaire aurait pu en rester là. Mais lundi 8 janvier, la journaliste de RTL Pauline de Saint-Rémy révèle que Christophe Castaner, délégué général de La République en marche se serait exprimé sur cette affaire, en privé. "Ce qui m'agace, c'est qu'il a un parcours génial, rare en politique, du talent, et là son vocabulaire de jeune de Montreuil le rattrape", aurait-il expliqué, en parlant de Rayan Nezzar.

Des propos prêtés à Christophe Castaner qui ont rapidement créé la polémique, alors que le délégué général de La République en marche comptait justement temporiser, en évitant de s'exprimer publiquement sur ce sujet.

3Le maire de Montreuil qualifie Christophe Castaner de "narvalow"

Les propos prêtés à Christophe Castaner ne sont pas restés longtemps discrets. En fin de matinée, le maire de Montreuil, Patrice Bessac monte au créneau. "M. Castaner, vous êtes vraiment un narvalow, vos propos sur les jeunes de Montreuil sont indignes, méprisants et la preuve d'une méconnaissance profonde de notre ville et de ses habitants", lance l'élu du Parti communiste français.

Face à ces accusations, Christophe Castaner décide dabord de répondre en récusant les propos qui lui sont prêtés. "Bonjour je ne me suis jamais exprimé sur Montreuil, mais je sais la qualité de cette ville", ecrit-il sur Twitter. Quelques minutes plus tard, il rajoute une pique contre le maire de Montreuil, en reprenant le terme de "narvalow". "J'espère avoir l'occasion que vous puissiez m'y inviter et m'expliquer ce qu'est un narvalow (j'ai quand même un doute sur le w)", ecrit-il sur Twitter.

S'il n'existe pas de définition de "narvalo" dans le dictionnaire du Larousse, ce mot signifie "idiot", "fou" et "imbécile" selon Les mots du bitume (Le Robert), cité dans Le Figaro. Quant à "narvalow", l'expression désigne "un synonyme de 'ouf' mais [est] souvent utilisé à tort pour surnommer généralement ses potes où n'importe qui", selon Dico2rue, cité par Marianne. Reste à savoir quel était le sens donné par le maire de Montreuil.

4Rayan Nezzar démissionne de son poste de porte-parole

La polémique aura finalement eu raison du tout jeune porte-parole de La République en marche. Lundi 8 janvier, dans la soirée, Rayan Nezzar a annoncé sa démission. "Ces derniers jours, des tweets que j'ai publiés entre 2011 et 2013 lorsque j'étais étudiant à Sciences Po ont suscité une vive polémique, mais aussi des déceptions", écrit-il dans un communiqué, publié sur Twitter.

"Je regrette de n'avoir pu montrer l'homme que je suis devenu par mon parcours, par mes valeurs et par mes engagements associatifs, politiques et sociaux", souligne Rayan Nezzar, dont le compte Twitter précise qu'il a "grandi à Montreuil" (Seine-Saint-Denis), avant de "passer par l'ENA".