Permanence de la députée LREM Sira Sylla prise pour cible : "Vous ne m'intimidez pas, vous renforcez mon engagement", affirme l'élue de Seine-Maritime

L'élue normande va porter plainte après que des militants du groupuscule d'extrême droite Génération identitaire, ont déployé une banderole où était écrit "Aidez les Français, pas les Africains". 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
La députée LREM de Saine-Maritime Sira Sylla à Saint-Etienne-du-Rouvray où elle a grandi. (QUENTIN D?HAIS / MAXPPP)

"Vous ne m'intimidez pas, vous renforcez mon engagement", a réagi samedi 25 juillet sur franceinfo la députée LREM de Seine-Maritime Sira Sylla. L'élue a été prise pour cible dans l'après-midi par Génération identitaire. Le groupuscule d'extrême droite a déployé une banderole devant sa permanence du Grand-Quevilly, clamant : "Aidez les Français, pas les Africains". Ils entendent dénoncer les propositions de l'élue sur la défiscalisation partielle et temporaire des transferts d'argent vers l'Afrique.

Des militants "totalement incultes"

"Ils me reprochent mes actions à l'Assemblée nationale", explique Sira Sylla. À la lecture des messages affichés sur la banderole, la députée de la majorité dit se rendre compte "qu'ils sont totalement incultes, qu'ils ne savent pas ce que qu'est le rôle d'un député, qu'ils ne comprennent pas les enjeux entre la France et l'Afrique".

"Je travaille pour la France", insiste Sira Sylla. "Et toutes les actions que je fais pour la France, l'Europe et l'Afrique, la France y a un intérêt. Ils ne comprennent pas que nous sommes une chance pour la France, que nous sommes un pont entre la France et l'Afrique, que nous sommes une richesse et nous défendons les intérêts de la France.", a-t-elle défendu.

La députée LREM va porter plainte

Sira Sylla se dit "indignée, fortement choquée" par l'action de Génération identitaire, mais "en aucun cas cela m'intimide", assure-t-elle. "Cela me renforce dans mes convictions." La députée de Seine-Maritime annonce qu'elle va déposer plainte. "Certains ont osé faire ça à visage découvert."

On va les retrouver et ils seront sanctionnés. Et nous on va continuer à travailler et à combattre toutes leurs idées.

Sira Sylla, députée LREM de Seine-Maritime

à franceinfo

L'élue invite les membres du groupuscule d'extrême droite au débat. "Au lieu de venir à ma permanence lorsqu'ils n'y a personne, qu'ils viennent prendre rendez-vous et débattre avec moi, ou qu'ils viennent sur un plateau télé débattre avec moi. Mais qu'ils arrêtent. Ces personnes sont en dehors de la République."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.