Mutilations de chevaux : "On ne sait pas si c'est une communauté organisée ou s'il y a un effet de mimétisme", explique Julien Denormandie

Invité de franceinfo, le ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation a fait le point sur l'enquête. 

franceinfo

Julien Denormandie dénonce sur franceinfo "des actes de cruauté d'une barbarie inimaginable, c'est une atrocité ce qu'il se passe, les images sont assez effroyables" à propos des mutilations de chevaux qui se multiplient dans toute la France. 

Invité de franceinfo vendredi 28 août, le ministre de l'Agriculture fait le point sur les investigations : "On ne sait pas si c'est une communauté organisée ou s'il y a un effet de mimétisme. On n'exclut absolument aucune piste", alors que depuis hier, la gendarmerie de l'Yonne diffuse le portrait-robot d'un suspect, après plusieurs attaques visant des équidés en France depuis février.

Il faut que justice soit faite

Julien Denormandie

à franceinfo

"Tous les dispositifs d'enquête du ministère de l'Intérieur et du ministère de la Justice sont mobilisés", détaille Julien Denormandie. Le ministre de l'Agriculture se rend vendredi 28 août en Saône-et-Loire auprès du propriétaire d'un centre équestre visé par l'une de ces attaques cette semaine. L'un de ses poneys a été retrouvé mort et mutilé, avec le crâne fracassé et une partie de son museau tranché.

Le ministre rencontrera également les services d'enquête chargés de l'affaire. "Il faut que justice soit faite", conclut Julien Denormandie.

Julien Denormandie, ministre de l\'Agriculture, invité de franceinfo vendredi 28 août 2020
Julien Denormandie, ministre de l'Agriculture, invité de franceinfo vendredi 28 août 2020 (FRANCEINFO)