VIDEO. Les dîners de Rugy "professionnels" selon l'Assemblée nationale : "Les enquêtes internes ne sont pas crédibles", estime Delphine Batho

La députée écologiste Delphine Batho estime, lundi sur franceinfo, qu'il faut donner le pouvoir d'enquête à un organisme indépendant comme la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique.

RADIO FRANCE / FRANCEINFO

Sur la base des règles en vigueur à l'Assemblée nationale, il n'y a rien à reprocher à François de Rugy. Les conclusions de l'enquête menée par l'institution ne surprennent pas Delphine Batho. Pour la députée écologiste, lundi 22 juillet sur franceinfo, "les enquêtes internes ne sont pas crédibles". Selon la présidente de Génération écologie, "les enquêtes internes ne voient jamais rien".

>>> Dîners polémiques de François de Rugy : selon l'enquête menée par l'Assemblée nationale, il s'agissait bien de "dîners professionnels"

Pour appuyer son raisonnement, l'ancienne ministre de l'Écologie sous la présidence de François Hollande explique que les enquêtes internes "ne voyaient pas les emplois fictifs de François Fillon, elles ne voient pas les situations de harcèlement sexuel à l'Assemblée". Delphine Batho estime qu'elles "ont leurs limites. On est dans une logique d'entre soi".

Pour la députée écologiste des Deux-Sèvres, "il faudrait que ces enquêtes soient menées par un organisme indépendant. La question se pose". Delphine Batho avance la possibilité de donner cette responsabilité à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique : "Je pense que ce serait un élément de solidité et de crédibilité nécessaire."

Delphine Batho, ex-ministre de l’Écologie, députée et présidente de Génération écologie, le 22 juillet 2019.
Delphine Batho, ex-ministre de l’Écologie, députée et présidente de Génération écologie, le 22 juillet 2019. (RADIO FRANCE / FRANCEINFO)