Dîners polémiques de François de Rugy : selon l'enquête menée par l'Assemblée nationale, il s'agissait bien de "dîners professionnels"

Sur la base des règles en vigueur, il n'y a rien à reprocher à François de Rugy quand il était président de l'Assemblée nationale, selon les résultats de l'enquête menée par l'institution.

François de Rugy, le 11 juillet 2019.
François de Rugy, le 11 juillet 2019. (GEORGES GOBET / AFP)

Les résultats de l'enquête de l'Assemblée nationale sur les dîners polémiques de François de Rugy seront connus mardi 23 juillet. Selon une source proche de l'enquête, il s'agit bien de dîners professionnels.

Les investigations sont à présent terminées. Le rapport est en cours de rédaction. Il sera remis à la présidence de l'Assemblée nationale et mis en ligne sur le site internet du Palais Bourbon mardi. Le rapport ne devrait pas dévoiler l'intégralité des invités. Mais sur le volet "dîner à l'hôtel de Lassay", on s'aperçoit que ce sont bien "des dîners professionnels", assure une source proche de l'enquête.

Rien à reprocher à François de Rugy

Quant au sèche-cheveux à 499 euros, "il n'existe pas", selon cette source. Mais l'acquisition d'un modèle de la même marque haut de gamme a bien été "constatée". Il a été laissé dans l'appartement de fonction. Contrairement à ce qui a été évoqué dans plusieurs articles de presse, il n'est pas plaqué or.

Sur la base des règles en vigueur, il n'y a rien à reprocher à François de Rugy quand il était président de l'Assemblée nationale. Son successeur Richard Ferrand devrait proposer de réfléchir, en collaboration avec la déontologue de l'Assemblée, à de nouvelles règles. L'objectif est de rendre plus transparent l'emploi du budget accordé au quatrième personnage de l'Etat et d'éviter que de pareils doutes ne resurgissent.