La nouvelle ministre Vallaud-Belkacem a anticipé une défaite aux législatives dans sa circonscription

Après que Jean-Marc Ayrault a annoncé que les ministres battus aux prochaines législatives ne seraient pas autorisés à rester au gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem a pris les devants jeudi 17 mai préférant renoncer à se présenter à Lyon.

Najat Belkacem (2\" avril 2012)
Najat Belkacem (2" avril 2012) (BERTRAND LANGLOIS / AFP)

Après que Jean-Marc Ayrault a annoncé que les ministres battus aux prochaines législatives ne seraient pas autorisés à rester au gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem a pris les devants jeudi 17 mai préférant renoncer à se présenter à Lyon.

La nouvelle ministre Najat Vallaud-Belkacem (PS) a annoncé jeudi sur son site qu'elle renonçait à se présenter aux élections législatives à Lyon, pour se consacrer à son portefeuille : droits des femmes et porte-parolat.

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a précisé mercredi soir que les ministres qui seraient battus aux élections législatives de juin ne pourraient "pas rester au gouvernement". Cette règle part du principe qu'un ministre qui ne remporte pas le test des urnes perd sa légitimité à participer au gouvernement, explique Francetv info.

"Pour mieux assumer cet engagement sans délai et cette implication sans partage, je fais toute confiance à Anne Brugnera, et à son suppléant, Walter Graci, pour mener, au nom de la majorité présidentielle, la bataille des législatives dans la 4eme circonscription du Rhône", peut-on lire jeudi sur le site de la benjamine du gouvernement, 34 ans.

L'ancienne porte-parole de François Hollande a déjà été candidate en 2007 dans la circonscription lyonnaise où le candidat de l'UMP Dominique Perben avait remporté l'élection avec 56,57% des voix. Dans cette même circonscription (une partie de Lyon, ndlr), Nicolas Sarkozy a réuni 53,88% des voix le 6 mai.