VIDEO. Le député LFI François Ruffin dénonce les déplacements peu écologiques des ministres

Le député de la Somme a interpellé mercredi plusieurs ministres dans la cour de l'Assemblée nationale, alors qu'ils arrivaient en voiture. 

Le député de la Somme François Ruffin à Saint-Nazaire (Loire-Atlantique), le 15 juin 2019.
Le député de la Somme François Ruffin à Saint-Nazaire (Loire-Atlantique), le 15 juin 2019. (ESTELLE RUIZ / NURPHOTO / AFP)

"Dedans, les grands discours sur la canicule et sur l'environnement. Dehors, les voitures des ministres, leurs escortes, moteurs qui tournent, sous 40 °C". Dans une vidéo publiée mercredi 26 juin sur Twitter, le député La France insoumise François Ruffin dénonce les déplacements peu écologiques des ministres. Dans la cour de l'Assemblée nationale, le député-reporter, comme il aime se présenter, pointe du doigt "les bagnoles" des ministres qui "se garent et continuent de tourner". "Il y a des lignes de métro à Paris, c'est hyper efficace. Est-ce que tout le monde a besoin de venir en bagnole ?" s'interroge-t-il. 

Le député va ensuite à la rencontre de Sibeth Ndiaye, la porte-parole du gouvernement. "Qu'est-ce que vous pensez du fait qu'un jour de canicule, les ministres viennent en voiture alors que, souvent, il n'y a que quelques centaines de mètres à faire et que les voitures tournent dans la cour de l'Assemblée ?", lui demande-t-il. Réponse de l'intéressée : "Pour le coup, je vais au Sénat là". François Ruffin a plus de chance avec le ministre de l'Education. "Oui, il faudrait éteindre les moteurs (...). Il faudrait faire plein d'efforts, je suis d'accord", reconnaît Jean-Michel Blanquer.

Interrogée par BFMTV, Brune Poirson, secrétaire d'Etat à la Transition écologique, assure que "malheureusement, nous sommes dépendants de ces engins-là [les voitures]". "Je viens le plus souvent à l'Assemblée nationale à pied", poursuit la secrétaire d'Etat dénonçant au passage "le coup de com'" du parlementaire.