VIDEO. Attaque à la mosquée de Bayonne : Adrien Quatennens dénonce les "pompiers-pyromanes" du gouvernement "qui ont parfois soufflé sur les braises"

Le député LFI a réagi sur franceinfo après l'attaque à la mosquée de Bayonne. 

FRANCEINFO

"Je condamne très fermement cet acte", a déclaré mardi 29 octobre le député LFI Adrien Quatennens sur franceinfo, au lendemain de l'attaque de la mosquée de Bayonne. "J'ai une pensée pour les deux personnes encore blessées à l'heure où nous parlons, et plus globalement pour tous nos compatriotes de confession musulmane, qui sont meurtris par cette attaque, comme ils le sont quand certains crimes se pratiquent en étant revendiqués, prétendument, de leur religion", a poursuivi Adrien Quatennens.

"Une ambiance suffocante dans le pays" 

Selon Adrien Quatennens "on a parfois l'impression de pompiers-pyromanes qui ont parfois soufflé sur les braises", dit-il en évoquant le gouvernement. "L'ambiance qu'il y a dans le pays depuis quelques semaines est suffocante. Quelque part, elle a concouru à ce que les faits commis hier aient lieu. Sans faire de lien de cause à effet direct, il y a bien une ambiance qui nous donne l'impression désagréable que peut-être c'était inévitable, qu'en tout cas ce genre de faits peut être encouragé par un climat qui s'y prêterait" a-t-il affirmé.

Ce qui m'intéresse par-dessus tout, et face aux défis auxquels nous sommes confrontés, c'est l'unité du peuple français. Elle a été mise à mal par des discours qui ont accentué la confusion : on est passés d'un débat sur l'immigration aux liens très rapidement faits avec la religion, lui-même confondu avec la radicalisation, le terrorisme, alors que ce sont des sujets qu'il faut traiter avec raison.

Adrien Quatennens

à franceinfo

Adrien Quatennens a également formulé un "message à tous nos compatriotes de confession musulmane : la République est à vos côtés, et la République c'est vous aussi", a-t-il conclu. 

Adrien Quatennens, député LFI du Nord, était l\'invité de franceinfo.
Adrien Quatennens, député LFI du Nord, était l'invité de franceinfo. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)