Vidéo Assemblée nationale : Manuel Bompard juge "naturel" que LFI brigue la présidence de commission des finances pour le compte de la Nupes

Publié
Article rédigé par
Radio France

Le député La France insoumise Manuel Bompard estime sur franceinfo vendredi "normal" que la présidence de la commission des Finances revienne à la coalition la plus nombreuse et donc à la Nouvelle union populaire, écologique et sociale.

"Puisque Mme Borne a dit hier [jeudi, sur LCI] que la majorité ne participerait pas, comme c'est la règle, la tradition du vote sur la présidence de la commission des Finances, alors, il est normal qu'elle revienne à la coalition qui est la plus nombreuse et donc à la Nouvelle union populaire, écologique et sociale" (Nupes), a assuré Manuel Bompard, député La France insoumise des Bouches-du-Rhône, vendredi 24 juin sur franceinfo.

>> Assemblée nationale : la Constitution impose-t-elle que la présidence de la commission des Finances revienne au groupe d'opposition le plus important ?

Dans ces conditions, qui sera le candidat présenté par la coalition de gauche ? Jeudi, lors de la première réunion de l'intergroupe Nupes.

"On s'est mis d'accord, sur un principe : on présentera des candidatures communes à l'ensemble des fonctions à responsabilités au sein de l'Assemblée nationale."

Manuel Bompard

à franceinfo

Cela comprend "cette fameuse présidence de la commission des Finances". La France insoumise a proposé le nom d'Éric Coquerel, député de Seine-Saint-Denis. Valérie Rabault, députée Parti socialiste (PS) du Tarn-et-Garonne, est également candidate à ce poste.

Pour Manuel Bompard, "il paraît naturel que dans la coalition qu'on constitue ensemble, ce soit le groupe politique le plus nombreux qui propose un candidat en ce qui concerne la présidence de la commission des Finances". "Pour l'instant, dans les premières réunions de groupe qu'on a faites, on était à 74 députés", a-t-il détaillé.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.