Une enquête préliminaire ouverte sur les comptes de campagne de Jean-Luc Mélenchon, qui se défend sur son blog

Le parquet de Paris a ouvert mardi une enquête préliminaire sur les comptes de la campagne présidentielle de 2017 de Jean-Luc Mélenchon. La justice veut procéder à des vérifications. Le leader de La France Insoumise a répondu sur son blog dans la soirée.

Jean-Luc Mélenchon, sur les bancs de l\'Assemblée nationale, le 16 mai 2018.
Jean-Luc Mélenchon, sur les bancs de l'Assemblée nationale, le 16 mai 2018. (ERIC FEFERBERG / AFP)

Le parquet de Paris a ouvert mardi 29 mai une enquête préliminaire sur les comptes de la campagne présidentielle de 2017 de Jean-Luc Mélenchon, a appris franceinfo de source judiciaire, confirmant une information de l'Express.

La justice souhaite procéder à des vérifications. En avril 2018, le parquet de Paris a demandé à l’Office central de lutte contre les infractions financières et fiscales de vérifier s’il y a ou non "une éventuelle violation des prescriptions du code électoral relatives au financement des campagnes électorales".

Cette décision intervient après un signalement en date du 16 mars 2018, venant de la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP). Cette même commission avait pourtant validé les comptes de campagne du candidat de La France insoumise, à l'issue de l'élection présidentielle.

En février dernier, la cellule investigation de franceinfo avait révélé les résultats de son enquête sur les étranges factures de la campagne présidentielle du candidat de La France insoumise.

"Je n'ai jamais agi autrement qu'honnêtement"

Dans un communiqué publié sur son blog, Jean-Luc Mélenchon assure n'avoir "jamais agi autrement qu'honnêtement et scrupuleusement dans la conduite financière" de sa campagne présidentielle".

Le patron de La France insoumise ajoute ne pas comprendre "comment la Commission nationale des comptes de campagne a pu à la fois valider mes comptes et faire un signalement". Il s'interroge également sur une différence de traitement avec... Emmanuel Macron : "pourquoi elle l’a fait [un signalement] alors qu’elle a au contraire fait un communiqué pour défendre les rabais dont a bénéficié le candidat Macron. Un communiqué pour lui, un signalement judiciaire pour moi !"

Jean-Luc Mélenchon assure qu'il ne fera pas d'autre commentaire.