Un élu LFI appelle à voter RN : "Une trahison politique et un naufrage personnel", résume Adrien Quatennens

Andréa Kotarac, élu régional LFI, a annoncé mardi qu'il quittait le mouvement et allait voter pour la liste du Rassemblement national aux élections européennes.

franceinfo

"C'est d'abord un sérieux coup monté" a dénoncé mardi 15 mai sur franceinfo Adrien Quatennens, député la France insoumise au sujet de l'appel d'Andréa Kotarac à voter pour le Rassemblement national aux européennes. Ce conseiller régional La France insoumise de Auvergne-Rhône-Alpes, ancien conseiller de Jean-Luc Mélenchon, a appelé à voter pour le Rassemblement national pour "faire barrage" à Emmanuel Macron.

"On apprend qu'il discute depuis quelques semaines avec Marine Le Pen, avec le Rassemblement national. C'est le coup monté de fin de campagne pour essayer d'influer sur notre situation", a affirmé Adrien Quatennens qui a annoncé que le conseiller régional avait été "exclu séance tenante". "Nous sommes dans l'Histoire comme tous les jours, les ennemis et les adversaires résolus de l'extrême droite", a rappelé le député du Nord.

"Il s'est fait avoir comme un bleu"

"C'est une trahison politique et un naufrage personnel", a-t-il estimé. "Quand on voit sa théorisation hier sur le plateau de BFM, on voit que la charpente politique est assez faible. Il a perdu sa boussole, ce garçon", a déclaré Adrien Quatennens.

Comment on peut croire que Mme Le Pen puisse être le recours à monsieur Macron alors que Mme Le Pen court après monsieur Macron sur un tas de sujets économiques et sociaux ?

Adrien Quatennens

"Madame Le Pen est celle qui veut que nous travaillions plus. Elle dit '39 heures payées 39'. Alors que les Français réclament des hausses de salaire, elle est celle qui court les plateaux télés pour dire qu'elle est contre la hausse du SMIC," a argumenté le député. "Madame Le Pen a des alliés autrichiens qui votent la semaine de travail à 60 heures. Elle a pour principal allié, ici, à côté de chez nous, en Italie, Monsieur Salvini qui court après monsieur Macron pour faire la 'flat tax' en matière de fiscalité et qui est très satisfait de la politique d'asile et d'immigration de monsieur Macron", a énuméré le député La France insoumise.

"Il s'est fait avoir comme un bleu de manière pitoyable par le prétendu duel organisé entre Macron et Le Pen", a conclu le député. "À l'échelle du vieux continent, les Macron, Merkel et Juncker nourrissent les Salvini, Orban et Le Pen. Ce sont les deux faces d'une même médaille", a affirmé Adrien Quatennens, selon qui l'enjeu de la participation le 26 mai, "c'est d'empêcher que se rejoue ce second tour pourri qui avait emprisonné beaucoup de Français en 2017 à la présidentielle".

Adrien Quatennens, député La France insoumise du Nord, invité du \"8h30 Fauvelle-Dély\", mercredi 15 mai 2019. 
Adrien Quatennens, député La France insoumise du Nord, invité du "8h30 Fauvelle-Dély", mercredi 15 mai 2019.  (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)