Présidentielle 2022 : Quatennens appelle les partisans d'une écologie de rupture à se regrouper derrière Mélenchon

Publié
Durée de la vidéo : 10 min.
quatennens
France 2
Article rédigé par
C. Roux - France 2
France Télévisions

Adrien Quatennens, député La France insoumise du Nord et coordinateur du parti, est l'invité des "4 Vérités" de France 2 mercredi 29 septembre.

Yannick Jadot sera le candidat écologiste à la présidentielle d'avril 2022. Adrien Quatennens félicite le vainqueur, représentant d'une écologie qu'il qualifie "d'accompagnement" alors que LFI était plus proche de l'écologie "de rupture" de sa rivale Sandrine Rousseau."J'espère que sur certains sujets on aura l'occasion de labourer dans le même sens", ajoute-t-il dans les "4 Vérités" mercredi 29 septembre.

"Jean-Luc Mélenchon est à portée du second tour selon les sondages", assure le député La France insoumise, soulignant qu'il "est crédité du double" des intentions de vote pour Yannick Jadot et le coordinateur du parti appelle "tous ceux qui veulent une écologie de rupture de se regrouper sans attendre derrière Jean-Luc Mélenchon".

"Pas étonnant que Le Pen court après Zemmour"

Le prix de l'énergie flambe. LFI prône "le blocage des tarifs comme c'était possible jusqu'au milieu des années 80" et plaide pour "une TVA à 0% pour les produits de première nécessité et une TVA plus forte pour les produits de grand luxe". "Il y a une situation d'urgence sociale et les principaux fournisseurs d'énergie viennent de distribuer 9,55 milliards d'euros de dividendes à leurs actionnaires. On peut imaginer une forme de gratuité pour les premières quantités utilisées de gaz, d'électricité, d'eau", insiste Adrien Quatennens.

"Il n'est pas étonnant que Marine Le Pen, qui a perdu dix points dans les sondages depuis juin, se mette à courir derrière Éric Zemmour en exacerbant le thème de l'immigration. Ce n'est pas vrai que la France est submergée par une vague migratoire. Les migrants africains de la première génération, en ajoutant leurs enfants et leurs petits-enfants, représentent 12% de la population, et ce sera 22% en 2100 selon le démographe Hervé Le Bras", assure l'élu du Nord.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.