Le domicile de Jean-Luc Mélenchon a été perquisitionné

Le domicile de Jean-Luc Mélenchon et le siège de La France insoumise ont été perquisitionnés, mardi 16 octobre.

FRANCE 2

Jean-Luc Mélenchon a tout filmé et il s'insurge. Il dénonce une agression politique dans une vidéo qu'il a faite au moment de la perquisition, mardi 16 octobre. Le leader de La France insoumise se pose en victime et dénonce une affaire infondée. Son parti est accusé d'emplois fictifs au Parlement européen. Les comptes de campagne 2017 de l'homme politique sont aussi examinés. Son parti n'a rien volé, dit-il, il accuse le gouvernement. "C'est un coup de force contre nous, c'est destiné à nous faire peur et à nous intimider", déclare-t-il.

Neuf autres personnes perquisitionnées

Marine Le Pen, elle-même mise en examen pour détournement de fonds public, a réagi aux perquisitions en apportant au président du groupe les Insoumis, un renfort inattendu. "Le pouvoir est donc en possession de tous les contenus, notes, contacts, de tous les téléphones et ordinateurs des deux partis d'opposition à Emmanuel Macron", déclare-t-elle sur Twitter. Au total, neuf autres personnes ont été perquisitionnées, au matin du 16 octobre. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Jean-Luc Mélenchon à l\'Assemblée nationale, le 24 juillet 2018.
Jean-Luc Mélenchon à l'Assemblée nationale, le 24 juillet 2018. (BERTRAND GUAY / AFP)