"Elle réprouve le racisme et l'antisémitisme" : Alexis Corbière et Raquel Garrido défendent leur fille, soupçonnée de propos haineux

Une des filles du couple de députés de La France insoumise est ressortie libre de garde à vue, mercredi soir. L'enquête continue, selon le parquet.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Raquel Garrido et Alexis Corbière discutent à l'Assemblée nationale, à Paris, le 24 octobre 2022. (JULIEN DE ROSA / AFP)

Ils appellent à préserver la "vie privée" de leurs enfants. Les députés insoumis Alexis Corbière et Raquel Garrido ont réagi, jeudi 18 janvier, au placement en garde à vue de leur fille de 21 ans, soupçonnée d'"apologie du terrorisme" dans des messages en ligne. "Il ressort de nos conversations avec Inés qu'elle déteste et réprouve le racisme et l'antisémitisme", écrivent-ils, dans un communiqué publié sur la plateforme X.

La garde à vue de leur fille a été levée mercredi soir et la jeune femme en est "sortie libre", rapporte le couple d'élus, sans se prononcer sur les propos qui lui sont imputés. "Elle doit répondre, comme tout justiciable, devant la justice" et "ne jouit, à cet égard, d'aucun privilège ni passe-droit", ajoutent-ils. "Malheureusement, l'enquête, soumise au secret, n'a pas été protégée", déplorent-ils. Les "investigations se poursuivent", a rapporté, jeudi, le parquet de Paris.

La jeune femme avait notamment écrit sur X à propos de la marche contre l'antisémitisme organisée en novembre à Paris, après l'attaque du Hamas le 7 octobre en Israël : "Bon qui se chauffe [pour] aller casser du sioniste là". "Je suis antisémite, je m'en bats les couilles. J'assume… ", avait-elle aussi lancé dans une vidéo. Ces éléments avaient été largement relayés sur les réseaux sociaux par un militant d'extrême droite.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.