Cet article date de plus de six ans.

La diplomatie parallèle de Sarkozy en Arabie saoudite et en Iran

Le patron du parti Les Républicains se démultiplie à l’étranger : il ira bientôt au Moyen-Orient tisser des liens avec deux pays que François Hollande cajole lui aussi.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Au mois de juin, Nicolas Sarkozy devrait retourner voir son "ami" Poutine © Sipa)

Il revient tout juste d’un déplacement en Inde. Récemment, Nicolas Sarkozy est allé en Côte d’Ivoire, au Maroc et en Tunisie. Début mai, il ira au Chili et en Argentine. Et au mois de juin il retournera voir son "ami" Vladimir Poutine. A l’invitation du président russe affirme l’entourage du patron du parti Les Républicains.

Mais le plus intéressant, c’est ce déplacement qui est en préparation en Iran et en Arabie saoudite. C’est vers ces deux interlocuteurs que François Hollande a choisi de rééquilibrer la politique de la France au Moyen Orient. Quand il était président de la République, Nicolas Sarkozy privilégiait les relations avec le Qatar. Désormais, il aligne sa diplomatie parallèle sur celle du président actuel.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.