Cet article date de plus de six ans.

La cote de popularité de Manuel Valls dégringole

Coup sur coup, deux sondages de deux instituts différents indiquent que la popularité du ministre de l'Intérieur a perdu 7 et 8 points.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Manuel Valls, le ministre de l'Intérieur, lors d'une conférence de presse, à Paris, le 31 janvier 2014. (FRED DUFOUR / AFP)

La popularité de Manuel Valls est en net repli, alors qu'il est l'invité de l'émission "Des paroles et des actes", jeudi 6 février, sur France 2. Le baromètre CSA pour Les Echos indique que le ministre de l'Intérieur a perdu 8 points en trois mois (50% d'opinion positive en février). Le même jour, le baromètre TNS pour Le Figaro montre que le locataire de la place Beauvau a perdu 7 points en un mois (40% d'opinion positive, en février).

"C'est une tendance significative", a commenté auprès des Echos Yves-Marie Cann, directeur en charge de l'opinion chez CSA. Selon lui, le ministre "entre dans une zone de danger". Dans le détail, les sympathisants de droite sont moins nombreux à avoir une image positive de lui (-4 points en un mois). Au FN, c'est la douche froide : il a perdu 12 points en l'espace d'un mois.

Jusqu'à maintenant, le ministre de l'Intérieur a joui d'une forte popularité à gauche comme à droite. Cela le rendait intouchable. Il pouvait "se permettre de sortir de son champ ministériel, grâce à sa légitimité sondagière. Il est monté avec elle. Il plongera avec elle", analyse Libération. Mi-janvier, le tableau de bord mensuel des personnalités réalisé par l'Ifop pour Paris-Match indiquait que Manuel Valls avait perdu sept points. Principale cause : la polémique face à Dieudonné.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.