Cet article date de plus de huit ans.

Un conseiller de Hollande séquestré durant plusieurs heures à Rodez

La Confédération paysanne réclamait la levée de la garde à vue de cinq de ses militants. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La Confédération paysanne retient un conseiller de François Hollande dans la préfecture de l'Aveyron, à Rodez, le 30 mai 2014. (CONFPAYSANNE / TWITTER)

Le conseiller agriculture de François Hollande, Philippe Vinçon, a été retenu pendant plusieurs heures par la Confédération paysanne dans une pièce fermée à clé de la préfecture de l'Aveyron, à Rodez, vendredi 30 mai. Le syndicat agricole réclamait la levée de la garde à vue de cinq de ses militants, interpellés mercredi dans la Somme. "Tant qu'ils ne seront pas libérés, nous resterons ici (...). C'est un nouveau genre de rapport. C'est une garde à vue mutuelle", avait expliqué en milieu de matinée un représentant de la Confédération paysanne. Peu après la libération des militants à Amiens, vers 13h30, Philippe Vinçon est à son tour sorti libre de la préfecture de Rodez. 

Cette action intervient en marge d'un déplacement du chef de l'Etat à Rodez, pour inaugurer le musée Soulages. Un déplacement agité, puisque les policiers ont également fait usage de lacrymogènes pour tenir à distance 200 à 300 manifestants – intermittents, précaires, agriculteurs et métallurgistes – qui voulaient perturber l'inauguration.

POOL

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.