La chancellerie épinglée

Au total, 40 000 prestataires seraient employés par ce ministère sans être déclarées.

France 2

Le ministère de la Justice se retrouve dans le viseur de l'Inspection générale des finances. Selon l'un de ses rapport, près de 40 000 personnes seraient employées par ce ministère sans être déclarées. Une activité illégale puisque la chancellerie ne paie pas leurs cotisations sociales, rapporte une équipe de France 2.

Une pratique ancienne

Tous ministères confondus, 50 000 prestataires seraient concernés, révèle "Le Canard enchaîné", ce mercredi 2 septembre. Ces travailleurs non déclarés sont des collaborateurs occasionnels du service public : interprètes, médiateurs mais aussi des médecins experts ou des délégués du procureur.

Si la pratique est ancienne, les Gardes des sceaux ont toujours promis de s'attaquer au problème à l'instar de la ministre de la Justice, Christiane Taubira. Un décret serait d'ailleurs prévu début 2016.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le ministère de la Justice emploie 40 500 personnes au noir.
Le ministère de la Justice emploie 40 500 personnes au noir. (LOIC VENANCE / AFP)