Giflé, l'ex-candidat UMP Rizki demande des "excuses publiques" à Trierweiler

Mohamed Rizki, ex-candidat UMP aux dernières municipales dans l'Oise, a porté plainte après avoir reçu une gifle de l'ex-première dame dans un café à Paris. 

L\'ancienne compagne de François Hollande, Valérie Trierweiler, à Londres (Royaume-Uni), le 25 novembre 2014. 
L'ancienne compagne de François Hollande, Valérie Trierweiler, à Londres (Royaume-Uni), le 25 novembre 2014.  (LEON NEAL / AFP)

Il se dit "humilié". Mohamed Rizki, ex-candidat UMP aux dernières municipales dans l'Oise, demande des "excuses publiques" à Valérie Trierweiler après avoir reçu une gifle de l'ex-première dame dans un café du 15e arrondissement à Paris. Le jeune homme formule cette demande dans Le Parisien daté de samedi 14 mars. 

Mohamed Rizki reconnaît avoir abordé Valérie Trierweiler en lui demandant "Comment va François?". "C'était vraiment une simple question, plaide-t-il dans les colonnes du quotidien. Elle a eu une réponse complètement disproportionnée. Elle est devenue hystérique en une fraction de seconde. (...) Entre gens civilisés, on n'utilise pas la violence pour des mots, qui plus est quand on a été première dame de France."

Mohamed Rizki a porté plainte. "J'attends de savoir si elle est consciente du mal qu'elle a fait. Je ne souhaitais pas la blesser, si tant est qu'elle a été blessée par ma liberté d'expression", ajoute-t-il dans Le Parisien. Pour commenter cet incident, Valérie Trierweiler s'est contentée d'un tweet : "Un seul mot #Stop à la muflerie".