Cet article date de plus de neuf ans.

L'état-major du Front national dénonce "une muflerie de plus" de Jean-Marie Le Pen à l'égard de sa fille

L'entourage de Marine Le Pen a dénoncé, sous couvert d'anonymat, "une muflerie de plus" de la part de Jean-Marie Le Pen qui a traité sa fille de "petite bourgeoise" dans la presse anglaise vendredi 6 juillet. M. Le Pen, lui, se justifie sur son blog.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Jean-Marie Le Pen, l'ancien président du Front national, et sa fille. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)

L'entourage de Marine Le Pen a dénoncé, sous couvert d'anonymat, "une muflerie de plus" de la part de Jean-Marie Le Pen qui a traité sa fille de "petite bourgeoise" dans la presse anglaise vendredi 6 juillet. M. Le Pen, lui, se justifie sur son blog.

Ce sont les mots d'un proche de Marine Le Pen qui montrent le mieux la colère de l'état-major du Front national : "C'est une muflerie de plus !". Une réaction aux propos de Jean-Marie Le Pen dans une interview au quotidien britannique The Times vendredi 6 juillet.

"Plus il devient vieux, plus il devient méchant"

"Je suis un homme du peuple. Je viens d'une famille de paysans et de pêcheurs (...). Ma fille, quoi qu'elle puisse en dire, est une petite bourgeoise", avait déclaré l'ancien président du FN âgé de 84 ans.

Avant de critiquer la volonté de sa fille de dédiaboliser le parti et d'évoquer ces "courageux et dynamiques militants qui se sont fait remarquer parce qu'ils avaient le crâne rasé".

Si Mme Le Pen a gardé le silence, plusieurs de ses proches ont réagi sous couvert d'anonymat auprès de l'AFP. "Plus il devient vieux, plus il devient méchant", a ainsi affirmé l'un d'entre eux.

Florian Philippot, le porte-parole du "rassemblement bleu Marine", a quant à lui déclaré sur BFM TV vendredi : "Jean-Marie Le Pen a eu plusieurs fois déjà des mots rugueux pour Marine Le Pen. J'ai trouvé que ce terme n'était pas, s'il est avéré, très sympathique".

"A little bourgeoise girl"

M. Le Pen a de son côté essayé de désamorcer la polémique sur son blog vidéo hebdomadaire, estimant que ses propos avaient été mal interprétés.

"Le texte exact, je l'ai sous les yeux, c'est (...) [my daughter] is a little bourgeoise girl. C'est une petite fille bourgeoise. Voila", explique-t-il.

"J'évoquais nos différences en particulier notre différence d'origine et de milieu. Moi je suis né dans un milieu populaire. Et Marine est né dans un milieu bourgeois. Pas la grande bourgeoisie des Dassault ou des Fabius, mais bourgeoisie quand même", a-t-il a ajouté.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.