L'abstention a atteint un niveau sans précédent dimanche lors du premier tour des élections cantonales

La participation s'est chiffrée dimanche à 44,29%, selon le résultat officiel donné lundi. L'abstention est donc de 55,71%.Autrement dit, plus d'un Français sur deux ne s'est pas déplacé pour ce dernier grand rendez-vous électoral avant la présidentielle et les législatives de 2012.

Un bureau de vote à Dijon (archives, 2008)
Un bureau de vote à Dijon (archives, 2008) (AFP / Jeff Pachoud)

La participation s'est chiffrée dimanche à 44,29%, selon le résultat officiel donné lundi. L'abstention est donc de 55,71%.

Autrement dit, plus d'un Français sur deux ne s'est pas déplacé pour ce dernier grand rendez-vous électoral avant la présidentielle et les législatives de 2012.

En 2004, lors des dernières élections concernant cette série de cantons, l'abstention avait été de 36,09% au premier tour, et de 33,51% au second tour. En 2008, elle avait été de 35,12% au premier tour, et de 44,53% au second. Le record d'abstention pour des cantonales avait été enregistré en 1988: 50,8% au premier tour, 52,9% au second.

Seules des élections européennes ont connu un taux d'abstention supérieur: 59,37% en 2009, après 57,24% en 2004.

10.361 candidats pour 2.026 sièges
La moitié des conseillers généraux sont renouvelés dans les 100 départements français, à l'exception de Paris, ainsi qu'à Mayotte, qui va être le 101e département français.

Au total, 10.361 candidats se disputent 2.026 sièges lors de ces dernières élections cantonales avant la création du conseiller territorial, prévue en 2014. Conséquence, les conseillers généraux sont élus pour trois ans au lieu de six lors de ces dernières cantonales.

Les candidats doivent recueillir 12,5% du nombre des inscrits (au lieu de 10% auparavant) pour pouvoir être présents au deuxième tour.

Le PS est le parti qui présente le plus de candidats, 1.511, soit un taux de couverture de 75% des cantons en jeu. Il est suivi par le Front national qui compte 1.440 candidats, le PCF (1.373), Europe Ecologie-Les Verts (1.172) et l'UMP (1.134, soit dans 56% des cantons renouvelables).

Actuellement, la gauche est majoritaire dans 58 départements. Dans une vingtaine, les majorités sont fragiles, à moins de cinq sièges, et pourraient basculer.

Le deuxième tour aura lieu dimanche 27 mars et l'élection des présidents des conseils généraux, le jeudi 31 mars.