Jean-Marie Le Pen jugé jeudi devant le tribunal de Nanterre pour "détention illégale d'armes"

En intervenant sur un incendie dans sa propriété de Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine), les pompiers avaient découvert plusieurs armes dont un lanceur de balles de défense et deux pistolets semi-automatiques.

Jean-Marie Le Pen le 9 janvier 2019 à son domicile de Saint-Cloud, dans les Hauts-de-Seine.
Jean-Marie Le Pen le 9 janvier 2019 à son domicile de Saint-Cloud, dans les Hauts-de-Seine. (CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP)

Jean-Marie Le Pen sera jugé jeudi 11 avril devant le tribunal correctionnel de Nanterre pour "détention illégale d'armes", a appris mercredi franceinfo de source judiciaire, confirmant une information du Parisien.

L'ancien patron du Front national - actuel Rassemblement national - comparaît après la découverte par les pompiers en 2015 de plusieurs armes dans sa propriété de Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine) alors qu'ils intervenaient sur un incendie.

Lanceur de balle de défense, revolver américain...

Les soldats du feu ont trouvé un lanceur de balles de défense, deux pistolets semi-automatiques, un fusil à pompe, un revolver américain de calibre court et des munitions. Ils signalent alors ces découvertes au parquet qui lance une enquête préliminaire.

Jean-Marie Le Pen comparaît également jeudi après une plainte du parquet national financier. Toujours en 2015, les agents du PNF avaient découvert un pistolet semi-automatique 9 mm en perquisitionnant les bureaux de Jean-Marie Le Pen au manoir de Montretout à Saint-Cloud, dans le cadre d’une enquête pour blanchiment de fraude fiscale.