"Voilà" : mais qu'a voulu dire Jean Lassalle en concluant le débat sur Twitter ?

A l'issue des échanges entre les 11 candidats à l'Elysée, le compte Twitter de Jean Lassalle a publié cet unique mot pour résumer la soirée. Un "voilà" qui voulait dire – entre autres – "Voilà, je vais enfin être connu de tous les Français", explique sa directrice de campagne.

Sur son compte Twitter, Jean Lassalle a publié un message qui a beaucoup fait réagir les internautes pendant le débat qui a opposé, le 4 avril 2017, les 11 candidats à la présidentielle.
Sur son compte Twitter, Jean Lassalle a publié un message qui a beaucoup fait réagir les internautes pendant le débat qui a opposé, le 4 avril 2017, les 11 candidats à la présidentielle. (JEAN LASSALLE)

"Voilà." C'est avec ce simple mot que le compte Twitter de Jean Lassalle a conclu la couverture du débat diffusé par BFMTV et CNews, mardi 4 avril. Le message a, depuis, été retweeté près de 5 000 fois et aimé plus de 3 500 fois. Les utilisateurs du réseau social ont largement commenté ce message, qualifié entre autres de "mythique", "phénoménal", ou "freestyle".

Mais quel message voir derrière ce laconique "voilà" ? "Vers la fin du débat, Jean Lassalle a dit 'voilà' en répondant à Jean-Luc Mélenchon, explique à franceinfo Céline Alleaume, la directrice de campagne de Jean Lassalle aux manettes du compte Twitter mardi soir. On trouvait que ce mot était le symbole du pont que l'on veut construire entre les luttes paysannes et les luttes ouvrières."

>> REPLAY. Présidentielle : revivez "Le Grand Débat" de BFMTV et CNews entre les 11 candidats à l'Elysée

"Voilà, je vais enfin être connu de tous les Français"

Pour Céline Alleaume, ce mot avait également d'autres significations. "C'était aussi un 'voilà, je me présente', 'voilà je vais enfin être connu de tous les Français', 'voilà, j'entre en campagne'", explique la directrice de campagne. Le but du candidat pour ce débat était en effet de se faire connaître des électeurs, et l'objectif semble avoir été atteint. Son nom était en tête des recherches Google sur les candidats pendant le débat.

Concernant les nombreuses réactions, souvent positives, suscitées par le tweet, elles laissent Céline Alleaume indifférente. "Ce que dit Twitter, on ne le prend pas en considération. Cela ne doit pas alimenter la démarche politique mais être simplement un moyen de communication", expose-t-elle, jugeant que les messages qui y circulent sont "loin de la nature des débats sur le terrain". "C'est un gentil cirque très amusant, mais qui parfois diffuse les sentiments humains les plus terribles", ajoute-t-elle.