Jean Castex : "Un bulldozer de travail"

Jean Castex a été nommé hier vendredi 3 juillet par Emmanuel Macron. Un homme souvent méconnu du grand public. Nathalie Saint-Cricq, chef du service politique de France 2 nous dresse son portrait.

Homme du déconfinement, le nouveau Premier ministre est encore peu connu des Français. "Jean Castex se présente lui-même comme un homme politique du quotidien, un provincial, un représentant du territoire, même si la réalité un peu plus complexe, car c’est aussi un haut fonctionnaire aguerri et de droite, même si cette droite, il la dit 'sociale'. Et pour renouer avec les Français dans un pays fracturé, anti-élite, post gilets jaunes, le profil semble bien adapté, il semble pouvoir apporter au chef de l’Etat la fibre proche des gens, la touche terroire qui n’était pas franchement son fort, et si vous ajoutez à ça la ronduer de la méthode, la concertation, le pacte social mis en avant, son profil correspond bien à l’époque" décrit Nathalie Saint-Cricq, chef du service politique de France 2.

« Un bulldozer de travail »

Comment Jean Castex va-t-il débuter ce nouveau poste à l’aune de l’été ? La journaliste de France Télévisions est claire : "ce n’est le genre à partir en vacances, c’est un bulldozer de travail". Elle poursuit : "il a le dossier des retraites à gérer et doit trouver une sortie au Ségur de la Santé, à savoir la crise à l’hôpital".

Le JT
Les autres sujets du JT
Le nouveau Premier ministre Jean Castex arrive à Matignon pour la passation de pouvoirs, à Paris, le 3 juillet 2020. 
Le nouveau Premier ministre Jean Castex arrive à Matignon pour la passation de pouvoirs, à Paris, le 3 juillet 2020.  (LUDOVIC MARIN / AFP)