Vidéo Déclaration de patrimoine : le ministre Alain Griset "n'envisage pas" d'être condamné par le tribunal correctionnel de Paris

Publié
Article rédigé par
Radio France

Le ministre délégué aux PME sera jugé en septembre pour l'omission de 171 000 euros dans sa déclaration de patrimoine.

"J'attends sereinement cette convocation, qui va me permettre de montrer ma bonne foi dans cette opération", a déclaré Alain Griset, ministre des PME, lundi 2 août sur franceinfo. Alain Griset est cité à comparaître le 22 septembre devant le tribunal correctionnel de Paris pour omission substantielle dans la déclaration de son patrimoine et de ses intérêts lors de son entrée au gouvernement en juillet 2020. "Je n'envisage pas de condamnation", a-t-il déclaré. "Ensuite, tout cela dépend du président et du Premier ministre."

"J'ai juste une convocation, il n'y a pas de décision de justice, je vais avoir l'occasion d'expliquer la situation, de justifier, d'apporter des preuves, donc il n'y a rien qui justifie quoi que ce soit ou qui m'empêche de travailler", a réagi Alain Griset à la question de savoir s'il ne devait pas quitter le gouvernement.

"J'ai eu la confiance renouvelée du président de la République et du Premier ministre."

Alain Griset, ministre délégué aux PME

à franceinfo

"Je suis concentré sur mon action, déterminé à poursuivre la mission qui m'a été confiée, les TPE et PME attendent d'un ministre qu'il soit à leur disposition, à leur écoute et qu'il puisse trouver des solutions adaptées", a-t-il affirmé. "Nous formons une équipe pleinement mobilisée", a poursuivi Alain Griset, qui précise que les faits qui lui sont reprochés "sont connus depuis novembre", et que cela ne l'a "jamais empêché de mener l'action" conduite en pleine crise sanitaire du Covid-19. "J'ai continué au même rythme et je continuerai tant que le président continuera à me faire confiance."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Gouvernement de Jean Castex

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.