Réforme de l'assurance-chômage : le gouvernement passe en force

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
reforme chomage
FRANCEINFO
Article rédigé par
Y. Haefele - franceinfo
France Télévisions

La réforme de l'assurance-chômage, qui durcit les règles d'indemnisation, doit entrer en vigueur le 1er octobre. Le gouvernement n'attend pas la décision du Conseil d'État. CGT, FO et CFDT sont vent debout.

C'est une des réformes les plus emblématiques du quinquennat d'Emmanuel Macron : celle de l'assurance-chômage. Le changement du mode de calcul des allocations doit toucher près de 1 115 000 personnes à partir du 1er octobre, avec une baisse moyenne de 17% de leurs allocations. Un véritable coup dur pour les personnes alternant contrats courts et périodes de chômage. Un demandeur d'emploi qui percevait 1025 euros net sur 12 mois touchera après la réforme 770 euros net sur 18 mois. "Ça fait peur, car on a tous des échéances à respecter", s'inquiète une étudiante.

"Quoi qu'il en coûte aux salariés", craint FO

Furieux, les syndicats CGT, CFDT et FO ont l'intention de déposer un nouveau recours contre le dernier décret du gouvernement. "Je crains que le 'quoi qu'il en coûte' devienne un quoi qu'il en coûte aux salariés", déplore Yves Veyrier, secrétaire général de Force ouvrière. Le Conseil d'État avait suspendu en juillet l'application de la réforme de l'assurance-chômage à cause des incertitudes de la situation économique en pleine pandémie de Covid-19. Mais depuis les chiffres sur l'emploi ont retrouvé leur niveau d'avant la crise sanitaire. Le gouvernement veut aller vite alors que la décision du Conseil d'État est encore attendue sur le fond.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Gouvernement de Jean Castex

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.