Gérald Darmanin visé par une plainte pour viol : "On sacralise la présomption d'innocence", souligne Gabriel Attal

Pour le porte-parole du gouvernement, le nouveau ministre de l'Intérieur "a la confiance du président de la République et du Premier ministre".

Le porte-parole Gabriel Attal lors d\'une conférence de presse au Palais de l\'Élysée à Paris, le 7 juillet 2020.
Le porte-parole Gabriel Attal lors d'une conférence de presse au Palais de l'Élysée à Paris, le 7 juillet 2020. (IAN LANGSDON / POOL)

"On respecte, et surtout, on sacralise la présomption d'innocence dans notre pays", a déclaré samedi 11 juillet, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal, à propos du ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, visé par une plainte pour viol. Une déclaration à la fin du premier séminaire du nouveau gouvernement de Jean Castex et au lendemain de manifestations qui ont rassemblé plusieurs milliers de personnes, à Paris et dans plusieurs villes de France, pour protester notamment contre la nomination du nouveau locataire de la Place Beauvau, à l’appel du collectif féministe NousToutes.

>> Pourquoi la nomination de Gérald Darmanin à l'Intérieur est très critiquée

Le nouveau ministre de l'Intérieur reste visé par une une plainte pour viol, harcélement sexuel et abus de confiance. "Les Français sont attachés à ce principe [la présomption d'innocence] qui est un principe constitutionnel, a affirmé Gabriel Attal. "Et donc, parce qu'on le sacralise, on ne peut pas considérer qu'il y aurait des citoyens, en raison des fonctions qu'ils occupent, qui ne pourraient pas en bénéficier", a-t-il poursuivi.

Gérald Darmanin est accusé par Sophie Patterson-Spatz de l'avoir violée en 2009, alors qu'il était chargé de mission au service des affaires juridiques de l'UMP. Elle affirme notamment que l'élu lui aurait fait miroiter son appui sur un dossier judiciaire en échange de faveurs sexuelles. Une première plainte avait été classée sans suite avant que la procédure soit finalement rouverte le 22 janvier. "Gérald Darmanin a la confiance du président de la République et du Premier ministre", a souligné Gabriel Attal.