Eric Dupond-Moretti ministre de la Justice : "Une déclaration de guerre contre la magistrature", estime l'Union syndicale des magistrats

Céline Parisot, présidente de l’Union syndicale des magistrats, estime qu'Eric Dupond-Moretti "méprise les magistrats".

Eric Dupond-Moretti, au palais de justice de Paris, le 13 mai 2019.
Eric Dupond-Moretti, au palais de justice de Paris, le 13 mai 2019. (AFP)

Céline Parisot, présidente de l’Union syndicale des magistrats, a estimé lundi 6 juillet sur franceinfo que la nomination d’Éric Dupond-Moretti au ministère de la Justice "est une déclaration de guerre contre la magistrature". Selon elle, "l'heure est grave".

franceinfo : Comment réagissez-vous à la nomination de Maitre Dupond-Moretti au ministère de la Justice ?

Céline Parisot : Nommer une personnalité aussi clivante, qui méprise à ce point les magistrats, on le prend plutôt pour une déclaration de guerre contre la magistrature. Nommer quelqu'un qui méprise les magistrats, qui ne se prive pas de les insulter, qui souhaite la suppression de leur école, qui souhaite également la scission du corps, c'est-à-dire la séparation des magistrats du siège et des magistrats du parquet, c’est tout l'inverse de ce que nous portons à l'Union syndicale des magistrats. Pour nous, l’heure est grave.

Vous n’y voyez rien de positif dans cette nomination ?

J'ai du mal à y voir quelque chose de positif pour le moment. Nous verrons quand nous aurons éventuellement l'occasion de le rencontrer, si ses projets sont plus positifs que les déclarations qu’il a pu faire jusqu'à présent.

Qu'est-ce que vous voulez lui demander ?

Nous attendons chez un garde des Sceaux qu'il y ait une écoute, qu’il y ait un dialogue. La promesse de ce quinquennat, c'était la réforme du statut du parquet, c'est-à-dire de couper le lien entre le gouvernement et les procureurs. Voilà ce que nous attendons de lui.

Vous pensez obtenir cette écoute ?

C’est le minimum que l'on puisse souhaiter. Effectivement, s’il vient là pour nous insulter de nouveau, c’est parfaitement inutile et on va tous passer un mauvais moment. Donc, nous espérons effectivement une écoute et peut-être une compréhension que, jusqu'à présent, nous ne lui connaissons pas. Peut-être qu'il va se révéler.