Age, parité, expérience politique... Neuf infographies pour découvrir le gouvernement de Jean Castex

En attendant la nomination à venir de nouveaux secrétaires d'Etat, 31 ministres composent le gouvernement de Jean Castex.

La composition du nouveau gouvernement de Jean Castex.
La composition du nouveau gouvernement de Jean Castex. (BAPTISTE BOYER - JESSICA KOMGUEN - PIERRE-ALBERT JOSSERAND / FRANCEINFO)

Age : 50 ans et demi. Sexe : féminin. Expérience ministérielle : deux ans et quelques mois. Précédent mandat : parlementaire. Depuis la présentation du gouvernement de Jean Castex, le portrait-robot des nouveaux ministres se dessine.

>> Suivez en direct les premiers pas des nouveaux ministres

Sans attendre la désignation de nouveaux secrétaires d'Etat, un premier Conseil des ministres s'est réuni, mardi 7 juillet, à l'Elysée. Voici quelques particularités de la nouvelle équipe, qui participera, mercredi, à l'Assemblée nationale, à sa première séance de questions au gouvernement.

La plus âgée : Roselyne Bachelot

A 73 ans, la nouvelle ministre de la Culture s'installe comme la doyenne du gouvernement de Jean Castex. Née le 24 décembre 1946, Roselyne Bachelot détrône Jean-Yves Le Drian à quelques mois près. Le ministre des Affaires étrangères est né le 30 juin 1947.

Le plus jeune : Gabriel Attal

A 31 ans, le nouveau porte-parole du gouvernement est le benjamin de l'exécutif, qui compte six autres trentenaires – dont Gérald Darmanin, le plus jeune ministre de l'Intérieur de la Ve République.

Mais Gabriel Attal, ex-secrétaire d'Etat à l'Education nationale et à la Jeunesse, n'est pas le moins expérimenté de l'exécutif. Contrairement à lui, sept ministres n'avaient encore jamais intégré un gouvernement : Jean Castex (Premier ministre), Eric Dupond-Moretti (Justice), Elisabeth Moreno (Egalité entre les femmes et les hommes), Alain Griset (Petites et moyennes entreprises), Brigitte Klinkert (Insertion), Nadia Hai (Ville) et Brigitte Bourguignon (Autonomie).

Le plus expérimenté : Jean-Yves Le Drian

S'il perd son titre de doyen, le locataire du Quai d'Orsay reste le ministre ayant le plus d'années d'expérience au sein d'un gouvernement. Jean-Yves Le Drian enchaîne les Conseils des ministres sans discontinuer depuis 2012, d'abord en tant que ministre de la Défense de François Hollande, puis comme ministre de l'Europe et des Affaires étrangères d'Emmanuel Macron. Il avait également été secrétaire d'Etat à la Mer sous François Mitterrand en 1991 et 1992.

Quatre autres ministres ont eu des expériences gouvernementales avant de rejoindre Emmanuel Macron. Roselyne Bachelot a été chargée de l'Ecologie (2002-2004) sous Jacques Chirac, puis de la Santé (2007-2010) et des Solidarités (2010-2012) sous Nicolas Sarkozy. Bruno Le Maire s'était vu confier les Affaires européennes (2008-2009) puis l'Agriculture (2009-2012) sous Nicolas Sarkozy. Annick Girardin s'occupait du Développement (2014-2016) puis de la Fonction publique (2016-2017) sous François Hollande. Enfin, Florence Parly avait été secrétaire d'Etat au Budget dans le gouvernement de Lionel Jospin sous Jacques Chirac (2000-2002).

Les femmes légèrement majoritaires

Dans le dernier gouvernement d'Edouard Philippe, sur les 20 ministres de plein exercice (en incluant le Premier ministre), il n'y avait que 8 femmes pour 12 hommes. En incluant les secrétaires d'Etat, elles étaient 17, contre 20 hommes. Dans le gouvernement de Jean Castex, la tendance s'inverse : il y a 17 femmes et seulement 15 hommes. Les hommes restent toutefois majoritaires lorsqu'on ne prend pas en compte les ministres délégués avec 9 hommes et 8 femmes.

Quelles sont les femmes ayant le rang de ministre ?
Quelles sont les femmes ayant le rang de ministre ? (BAPTISTE BOYER - JESSICA KOMGUEN - PIERRE-ALBERT JOSSERAND / FRANCEINFO)

Les femmes reprennent le dessus dans les postes rattachés à Matignon ou à un autre ministère avec 9 femmes et 6 hommes.

Quelles sont les femmes ayant un rang de ministre déléguée ? 
Quelles sont les femmes ayant un rang de ministre déléguée ?  (BAPTISTE BOYER - JESSICA KOMGUEN - PIERRE-ALBERT JOSSERAND / FRANCEINFO)

De nombreux ministres venus de la gauche

Le gouvernement compte dix personnalités qui ont déjà été élus sous une étiquette de gauche : Jean-Yves Le Drian, Barbara Pompili, Florence Parly, Olivier Véran, Annick Girardin, Roxana Maracineanu, Olivier Dussopt, Marlène Schiappa, Brigitte Bourguignon et Gabriel Attal. A cela s'ajoutent des personnalités s'étant revendiquée de gauche, comme Emmanuelle Wargon dans Libération, Agnès Pannier-Runacher dans Libération et Nadia Hai dans Le Parisien, et d'anciens conseillers ministériels ayant servi sous des gouvernements de gauche, comme Elisabeth Borne (sous Mitterrand, Jospin et Hollande) et Julien Denormandie (sous Hollande). Soutien de Martine Aubry avant la présidentielle de 2012, Eric Dupond-Moretti a aussi des affinités avec la gauche.

Les anciens élus ayant eu une étiquette de droite (UMP-LR) sont moins nombreux : Jean Castex, Bruno Le Maire, Gérald Darmanin, Sébastien Lecornu, Roselyne Bachelot, Franck Riester et Brigitte Klinkert. D'autres ministres ont une proximité avec cette famille politique, comme Jean-Michel Blanquer, Amélie de Montchalin et Alain Griset. Au sein du gouvernement, ces personnalités venues de la droite ont hérité de portefeuilles très politiques, comme Matignon, l'Intérieur, l'Economie et l'Education nationale.

Enfin, les centristes pur jus sont au nombre de trois : Jacqueline Gourault, Marc Fesneau et Geneviève Darrieussecq. Mais nombre de ministres ont fini par se recentrer ces dernières années pour rejoindre LREM ou Agir. C'est le cas notamment de Barbara Pompili, Bruno Le Maire, Olivier Véran, Annick Girardin, Amélie de Montchalin, Brigitte Bourguignon ou Gabriel Attal, tous élus députés en 2017 sous les couleurs du parti présidentielle.

Une courte majorité d'ex-parlementaires

Avant de rejoindre le nouveau gouvernement, 17 personnalités sur 32 ont eu leur fauteuil à l'Assemblée nationale ou au Sénat. Les autres ont connu des parcours variés, aussi bien en politique (élus locaux, conseillers ministériels...) que dans la société civile (dirigeants d'entreprise, avocat, chercheuse, sportive...).

Quels ministres ont été parlementaires ?
Quels ministres ont été parlementaires ? (BAPTISTE BOYER - JESSICA KOMGUEN - PIERRE-ALBERT JOSSERAND / FRANCEINFO)

Le plus gros fief électoral : l'Ile-de-France

Sur les 32 membres du gouvernement, 23 ont déjà été élus localement. La région d'élection la plus représentée est l'Ile-de-France, où cinq ministres ont un ancrage politique. A l'échelle des départements, l'Eure, les Hauts-de-Seine et le Loir-et-Cher sont les bastions électoraux les plus représentés. La ministre de la Mer, Annick Girardin, est implantée à Saint-Pierre-et-Miquelon – que nous n'avons pas pu représenter sur la carte ci-dessous.

Quelques élus locaux toujours en poste

Certains ministres ont conservé des mandats locaux, à commencer par le premier d'entre eux, Jean Castex, conseiller municipal à Prades (Pyrénées-Orientales). Jean-Yves Le Drian reste conseiller régional de Bretagne. A ce jour, Gérald Darmanin est toujours maire de Tourcoing (Nord). Olivier Véran est conseiller régional d'Auvergne-Rhône-Alpes, Sébastien Lecornu est conseiller départemental de l'Eure, Brigitte Klinkert siège au conseil départemental du Haut-Rhin et Gabriel Attal est conseiller municipal à Vanves (Hauts-de-Seine).

Quels sont les ministres ayant toujours un mandat local ?
Quels sont les ministres ayant toujours un mandat local ? (BAPTISTE BOYER - JESSICA KOMGUEN - PIERRE-ALBERT JOSSERAND / FRANCEINFO)

Une poignée d'énarques

Les membres du gouvernement issus de l'Ecole nationale de l'administration (Ena) se comptent sur les doigts d'une main. Il s'agit de Florence Parly (promotion 1985-1987), Jean Castex (promotion 1989-1991), Emmanuelle Wargon (promotion 1995-1997), Bruno Le Maire (promotion 1996-1998) et Agnès Pannier-Runacher (promotion 1998-2000, avec Alexis Kohler, actuel secrétaire général de l'Elysée).

Quels ministres sont passés par l\'ENA ?
Quels ministres sont passés par l'ENA ? (BAPTISTE BOYER - JESSICA KOMGUEN - PIERRE-ALBERT JOSSERAND / FRANCEINFO)