VIDEO. Bernadette Chirac, une vie passée dans l'ombre de son mari

Après la mort de Jacques Chirac, jeudi 26 septembre, franceinfo revient sur le dévouement total de Bernadette Chirac à son mari, malgré de nombreuses trahisons. 

Elle a passé sa vie aux côtés de Jacques Chirac, pour le meilleur, comme pour le pire. Le 16 mai 1995, Bernadette Chirac débarque à l'Elysée avec son mari élu président de la République, mort jeudi 26 septembre à l'âge de 86 ans. Condamnée à rester dans l'ombre de son époux, elle occupe timidement la fonction de Première dame. Seule une de ses actions reste dans les mémoires : sa mobilisation sans faille pour l'opération Pièces jaunes, une campagne de solidarité lancée en 1990 avec la Fondation Hôpitaux de Paris.

>> Suivez les hommages et les réactions après la mort de Jacques Chirac

Car Bernadette Chirac confiait être très "timide". "C'est pour moi un handicap que j'ai traîné toute ma vie (...) Et puis je suis lente, surtout par rapport à mon mari qui est un rapide et qui m'en fait souvent le reproche". Elle est pourtant un pilier et un soutien sans faille dans l'ascension politique de son époux. 

Depuis leur mariage en 1956, et malgré de nombreuses trahisons, elle a toujours soutenu publiquement son époux, jusqu'à ce qu'il prenne sa retraite politique en 2007. Bernadette Chirac commence alors à faire ses propres choix et soutien Nicolas Sarkozy, contrairement à Jacques Chirac qui préférait Alain Juppé.

Aurait-elle préféré avoir une vie tranquille ? "Il m'est arrivé d'y penser dans les moments difficiles, affirme-t-elle lors d'une interview. Mais je crois que j'étais plutôt faite pour mener la vie que j'ai menée à ses côtés. Je ne regrette rien du tout. Au contraire."

Jacques et Bernadette Chirac, le 9 juin 2002 à Paris. 
Jacques et Bernadette Chirac, le 9 juin 2002 à Paris.  (PATRICK KOVARIK / AFP)