Cet article date de plus de douze ans.

Impôts, banques, livret A : les propositions du candidat Hollande

Le candidat socialiste à la présidentielle n'a pas seulement "parlé de lui" dans son premier grand meeting de campagne, hier au Bourget. Il a aussi évoqué plusieurs mesures. Des annonces et des précisions notamment en matière économique.
Article rédigé par Alexandre Chassignon
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Franceinfo (Franceinfo)

Son "véritable adversaire, qui n'a jamais été élu et ne sera pas
candidat, le monde de la finance", c'est le principe affiché hier par
François Hollande. Il a décliné cette idée avec plusieurs mesures
ou précisions par rapport au programme du parti soclialiste.

Une réforme fiscale en deux volets : la fusion de l'impôt sur le revenu
et de la CSG ; la tranche supérieure de l'impôt sur le revenu portée à
45% pour ceux qui gagnent plus de 150.000 euros par an.Des mesures de soutien à la construction de logements : le "doublement" du plafond du Livret A. "Je multiplierai par cinq les sanctions qui pèsent sur les communes qui bafouent la loi de solidarité urbaine " (SRU), qui impose un taux de 20% de logements sociaux à chaque commune de plus de 3.500 habitants.Une loi pour interdire les stock-options, "sauf pour les entreprises qui naissent". Un autre texte séparerait les activités de crédit et spéculatives des banques.La création d'une Banque publique d'investissement et

l'ouverture d'un Livret d'épargne pour l'industrie.François Hollande promet une "véritable taxe sur les transactions financières ", le bannissement des banques françaises des paradis fiscaux, et l'interdiction des "produits financiers toxiques " A
l'échelon européen, le candidat socialiste prévoit de renégocier
l'accord du 9 décembre dernier sur la zone euro. Il veut proposer "en
janvier 2013, l'élaboration d'un nouveau traité franco-allemand un
demi-siècle après l'acte fondateur de (Charles) de Gaulle et de (Konrad)
Adenauer
".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.