Hollande fustige les "effets d'annonce" de Sarkozy sur la tuerie de Toulouse

François Hollande était en déplacement en Corse aujourd’hui. Le candidat socialiste à la présidentielle a critiqué les nouvelles mesures législatives proposées par Nicolas Sarkozy pour renforcer la lutte contre le terrorisme après les drames de Toulouse et de Montauban.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

"La République, c'est d'abord d'assurer à chacune et à chacun le droit à la sécurité et d'y veiller constamment et d'appliquer de manière ferme les lois de la République. Et pas besoin d'en inventer à chaque moment et dans chaque circonstance ", a-t-il dénoncé lors d'un déplacement à Ajaccio.
Le gouvernement a dit préparer un texte pénalisant notamment la consultation de sites terroristes et les voyages d'endoctrinement, bien que le Parlement ne soit plus en session. Mais François Hollande a estimé qu'il "suffit de donner les moyens aux forces de police, de gendarmerie, à la justice, de coordonner les efforts et pas simplement de se satisfaire d'effets d'annonce sans cesse répétés, de lois chaque fois modifiées et qui finalement ne sont jamais appliquées avec suffisamment d'autorité, de fermeté et de constance ".

Devant la presse, il a précisé qu'à ses yeux le bilan de la sécurité dans l'île de Beauté, était "une illustration des échecs " du président.

Par ailleurs, François Hollande, dont Nicolas Sarkozy pense qu'il est "nul " selon Le Monde, a renvoyé le compliment à l’envoyeur.
"Je vais gagner. Et je vais même te dire pourquoi. Il n'est pas bon et ça commence à se voir. Hollande est nul ! Il est nul, tu comprends ? ", a déclaré Nicolas Sarkozy selon le journaliste, qui publie cette déclaration peu amène dans Le Monde magazine.
François Hollande a répondu : "Cela se rapporte à celui qui l'emploie ".