Cet article date de plus de sept ans.

Hamon répond à Le Foll : "Non, je ne quitte pas le PS"

Intervenant sur France Info à la mi-journée, l'ex-ministre de l'Education a répondu au porte-parole du gouvernement qui demandait son départ du Parti socialiste. Une polémique liée à son abstention lors du vote du budget et à ses vives critiques de la politique du gouvernement.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Benoît Hamon invité de France Info © RF/Gilles Halais)

"Non, je ne vais pas quitter le Parti socialiste ", a d'entrée assuré Benoît Hamon sur France Info mercredi midi alors que le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll avait jugé que ce serait "cohérent". "Aujourd'hui il n'y a pas un débat chez les socialistes. Il y a un débat dans la société sur l'efficacité de notre politique",  a encore expliqué l'ex-ministre de l'Education. 

Une politique qui "menace la Républiqu e" disait-il ce matin. "C'est un raccourci " a-t-il expliqué à la mi-journée.

"Le problème c'est pas les frondeurs, c'est les chômeurs"

"Ce que je veux dire c'est qu'on ne démantèle pas impunément l'Etat en France. Dès lors que l'Etat recule, c'est la République qui recule. Est-ce qu'il faut attendre longtemps pour voir que le Front national est aux portes du pouvoir. Que me reproche-t-on, de nommer les choses? Le problème c'est pas les frondeurs, c'est les chômeurs". 

Benoît Hamon qui se situe "dans la majorité"  dit aussi qu'il "regrette cette polémique",  il "regrette qu'elle prenne cette proportion-là".  Quant à rejoindre les frondeurs : "Je n'aime pas les étiquettes.  Ça va bien au-delà".

Hamon répond à Le Foll : "Non je ne quitte pas le PS"
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.