Déplacement de Stéphane Séjourné en Ukraine : "C'est un signal extrêmement fort", salue le député Renaissance Pieyre-Alexandre Anglade

Moins de 24 heures après sa nomination, le nouveau chef de la diplomatie française se rend à Kiev samedi pour rencontrer Volodymyr Zelensky.
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min
Le nouveau ministre des Affaires étrangères, Stéphane Séjourné, le 12 janvier 2024. (THOMAS PADILLA / POOL)

Le déplacement du tout nouveau ministre français des Affaires étrangères Stéphane Séjourné en Ukraine représente "un signal extrêmement fort", salue samedi 13 janvier sur franceinfo Pieyre-Alexandre Anglade, député Renaissance des Français de l'étranger. Il voit dans cette visite "l'illustration éclatante du soutien extrêmement clair, ferme et déterminé de la France aux côtés de l'Ukraine".

Pieyre-Alexandre Anglade juge ce voyage d'autant plus symbolique que "les Ukrainiens font face à la résurgence de la guerre dans sa forme la plus brutale". "Depuis plusieurs semaines, nous assistons à des bombardements quasi quotidiens sur toutes les grandes villes du pays qui ciblent d'abord les infrastructures civiles", regrette le député des Français de l'étranger.

"La France durablement aux côtés de l'Ukraine"

Si ce voyage était déjà prévu par la précédente ministre Catherine Colonna, Pieyre-Alexandre Anglade explique que le maintien de ce déplacement, quelques heures après la passation de pouvoirs au Quai d'Orsay, "montre que la France est durablement aux côtés de l'Ukraine". Il met ainsi en avant les livraisons françaises "de systèmes de défense anti-aérienne". Le président de la Commission des Affaires européennes à l’Assemblée nationale affirme que l'État français est "extrêmement présent dans le soutien financier, humanitaire [à Kiev] et dans la formation des militaires ukrainiens". "Mais on peut toujours faire plus", reconnaît-il.

Ce déplacement de Stéphane Séjourné intervient alors que l'enveloppe de 50 milliards d'euros d'aide de l'Union européenne à l'Ukraine est bloquée par le veto de la Hongrie. Pieyre-Alexandre Anglade appelle les États à "faire en sorte que cette enveloppe puisse être débloquée le plus rapidement possible". "Il faut faire plus" car "les Ukrainiens ont besoin de moyens pour résister, emporter la guerre et recouvrir leur intégrité territoriale", insiste le député Renaissance. Il assure que l'aide fournie jusqu'ici a été vitale pour les Ukrainiens. Selon Pieyre-Alexandre Anglade, sans cette aide, "cela ferait longtemps que Kiev serait tombé et que les Russes seraient aux frontières mêmes de l'Union européenne".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.