Législatives 2022 : Élisabeth Borne sous pression après sa démission rejetée

Publié Mis à jour
Politique : Élisabeth Borne sous pression après sa démission rejetée
Article rédigé par
A.Bourse - France 3
France Télévisions

Mardi 21 juin, Emmanuel Macron a refusé la démission de la Première ministre Élisabeth Borne. Celle-ci reste cependant en sursis, explique la journaliste Anne Bourse, en direct de l'Élysée. 

Bien que confortée par le président de la République, la Première ministre Élisabeth Borne demeure sous la pression de l’opposition, mardi 21 juin. "Certains affirment depuis dimanche, même dans la majorité, que le profil plus techno, comme on dit, que politique d'Élisabeth Borne n'est pas idéal en cette période de vents contraires", explique la journaliste Anne Bourse, en direct du palais de l'Élysée (Paris). La Première ministre, qui a réussi à sauver son poste, est donc toujours en sursis. 

Des décrets sur les urgences ou le point d'indice des fonctionnaires 

Pour faire taire ses détracteurs, Élisabeth Borne a rassemblé son gouvernement dans l'après-midi. "Des décrets sur les urgences ou le point d'indice des fonctionnaires pourraient être pris rapidement. À l'Élysée, on insiste, il n'y a pas de cohabitation, le pays continue à être gouverné", poursuit Anne Bourse. La Première ministre a décidé de tout faire pour sortir le pays du blocage et rester à Matignon, assure son entourage. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.