Économie : le barème des impôts a été recalculé

Publié Mis à jour
Économie : le barème des impôts a été recalculé
Article rédigé par
S. Lanson - France 3
France Télévisions

C’est une bonne nouvelle pour les foyers français. Le barème des impôts a été revu afin de ne pas pénaliser les Français qui ont bénéficié d’une hausse de salaire pour faire face à l’inflation. La journaliste Sophie Lanson, présente sur le plateau du 12/13, lundi 26 septembre, fait le point. 

Le barème des impôts a été revu par le gouvernement. "Il existe plusieurs tranches de revenu, chacune imposée différemment en fonction d'un barème. Par exemple, sur la première tranche, c’est 0%, pas d’impôts. Sur la deuxième, c’est 11%, sur la troisième, 30%. Seulement voilà, pour compenser l'inflation et la hausse des prix de 5,4%, les salaires ont augmenté de seulement 3,4% en moyenne", explique la journaliste Sophie Lanson, présente sur le plateau du 12/13, lundi 26 septembre. Or, si le barème de l'impôt n’est pas indexé sur l'inflation, cela peut faire basculer automatiquement certains Français dans des tranches supérieures. 

Un travailleur au smic ne paiera toujours pas d’impôts 

Ce qui va changer, c’est donc le seuil de revenus, c’est-à-dire la bascule pour passer d’une tranche à l’autre. "Par exemple, aujourd'hui en 2022, la première tranche est définie entre 0 et 10 225 euros de revenus", poursuit la journaliste. Avec l'indexation, le seuil est relevé à 10 778 euros. Ainsi, une personne au smic, jusqu’à maintenant non-imposable, le restera et ne paiera pas 130 euros d’impôts. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.